Publié le 19.11.2010 • Mis à jour le 19.09.2013

Magasins de stockage agricole

La FPFD a développé des systèmes de production et de commercialisation de la pomme de terre et de l’oignon, qui ont permis à 20 000 membres d’augmenter leurs revenus dans un contexte de crise alimentaire récurrente. Elle a surtout réussi, de façon unique en Afrique de l’Ouest, à imposer une filière locale contre une filière d’importation, à instaurer de nouveaux rapports de force avec des commerçants et à exporter dans la sous région.

En Guinée et plus largement dans toute dans la région de l’Afrique de l’Ouest, la Fédération des Paysans du Fouta Djallon est une organisation professionnelle majeure en raison de son travail exceptionnel autour de la production et la commercialisation des produits maraichers.

Fondée en 1991 par une poignée de leaders paysans pour implanter la culture de la pomme de terre : la "belle de Guinée", l’association gère aujourd’hui deux autres filières, celle de l’oignon et celle de la tomate.

Dès son lancement, la Fédération des Paysans du Fouta Djallon travaille avec des semences sélectionnées et des engrais de qualité. La production de la pomme de terre connait alors un succès important.

La FPFD s’engage rapidement et avec succès dans une bataille commerciale pour la rémunération des producteurs et le contrôle des circuits afin de s’imposer durablement sur les marchés locaux et faire face à l’importation à bas prix des pommes de terre hollandaises.

Aujourd’hui, la fédération a réussi a percé des marchés à l’exportation. Avec le soutien du CCFD-Terre Solidaire, la Fédération a lancé un important programme de construction de magasins de stockage afin de faciliter le regroupement, la conservation et la commercialisation des produits. 21 magasins de stockage ont été construits.

La FPFD de par son expérience a été amené à témoigné de nombreuses fois sur les questions du commerce international pour l’agriculture, notamment sur la nécessité de la protection des marchés.

C’est un interlocuteur privilégié des autorités françaises sur cette question, c’est d’ailleurs une des rares filières vivrières, avec le riz, qui a été soutenu par l’AFD, l’Agence Française de Développement.

Wakkilaare ko kaafa Allâh ka mèttataa "Le courage est une arme qui ne s’use jamais" (proverbe Peul).

Nos projets

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

S’informer

8 janvier 2019

Brésil : forte inquiétude de l’Eglise et de la société civile sur le devenir des terres indigènes (témoignage)

Au Brésil, le nouveau président Jair Bolsonaro vient déjà d’annoncer le transfert de la responsabilité de la démarcation des terres indigènes (...)

20 décembre 2018

Pourquoi promouvoir l’agroécologie paysanne ?

Améliorer les conditions de vie socio-économiques et écologiques des populations rurales, c’est possible ! Le CCFD-Terre Solidaire fait le (...)

17 décembre 2018

Souveraineté alimentaire : « La Tunisie a perdu le contrôle de son modèle agricole »

307 - DECEMBRE

Pour des raisons historiques, le modèle tunisien est fondé sur l’exportation et la dépendance. Décryptage avec Habib Ayeb, géographe et (...)