Publié le 23.11.2011 • Mis à jour le 29.11.2013

Les acteurs de la société civile française accompagnent leurs homologues congolais

Lyon, le 21 novembre 2011

Le 28 novembre 2011, et cinq ans après les premières élections libres de son histoire, la République Démocratique du Congo organise son deuxième cycle d’élections présidentielle et législative. Les acteurs de la société civile française oeuvrant en République Démocratique du Congo ont souhaité renouveler leur engagement aux côtés de leurs homologues de la société civile congolaise en dépêchant une mission d’observation électorale. Cette mission se déroulera du 21 novembre au 2 décembre 2011

La délégation de la société civile française, unie au sein du Réseau France Afrique Centrale (RéFAC), est composée de seize personnes venant du monde associatif (Cosi, Forum réfugiés, Secours catholique, CCFD- Terre Solidaire) et du Barreau de Lyon. Elle intégrera une délégation de la société civile européenne coordonnée par le Réseau des ONG européennes pour le plaidoyer sur l’Afrique Centrale (EURAC). La formation et le déploiement des observateurs sont organisés en étroite collaboration avec la plate-forme de la société civile congolaise, Agir pour les Élections transparentes et Apaisées (AETA).

A moins d’une quinzaine de jours de la date prévue de ces élections, la Commission électorale nationale et indépendante (CENI), malgré les nombreux efforts qu’elle continue à consentir, peine à garantir des conditions propices au bon déroulement du scrutin. Les membres d’EurAc et AETA disent leur préoccupation face aux actes de violence qui ont émaillé la période pré-électorale : ce manque de sécurité risque d’hypothéquer gravement le processus électoral. De plus, Eurac et AETA s’inquiètent des retards logistiques qui risquent d’empêcher le déroulement des scrutins dans de bonnes conditions.

Le Réseau France Afrique Centrale, membre d’Eurac, relaie ces inquiétudes et appelle à la mise en place d’un cadre de concertation associant les partis politiques et la société civile pour une gestion concertée et transparente des obstacles au bon déroulement du scrutin. Un scrutin essentiel pour la poursuite de la République Démocratique du Congo sur la voie de la démocratie et de la réconciliation nationale.

En tant qu’associations engagées en Afrique centrale pour le développement, la promotion des droits de l’Homme et l’action humanitaire, les membres de RéFAC participant à cette mission souhaitent appuyer la démarche des acteurs de la société civile congolaise en vue de la tenue d’élections libres, fiables et transparentes.

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

L’Union Européenne en perte d’impact en Afrique Centrale (Interview donné par Kris Berwouts, directeur d’EurAc, pdf)

Agir pour des Elections Transparentes et Apaisées, Déclaration de la Société Civile Congolaise (pdf)

L’Eurac, il est urgent et nécessaire de créer un cadre de concertation pour gérer les retards dans l’exécution du calendrier électoral 2011-2013 en RDC (4/11/2011, pdf)

RDC : Pour une appropriation des élections par la population à travers l’éducation civique et l’observation électorale (6/05/2011, pdf)

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

1er février 2017

Bénin : « Aidons les enfants à échapper à la traite »

FDM n°297

La traite d’enfants touche les jeunes Béninois les plus pauvres du pays. Face à ce phénomène, Sin Do, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, (...)

S’informer

8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la (...)

30 octobre 2018

Afrique du sud : l’enjeu vital de la redistribution des terres

FDM n°306

En attendant les fruits d’une réforme agraire complète qui verrait des propriétaires expropriés sans compensation, les terres communales (...)

19 octobre 2018

Brésil, une démocratie en péril

15 ans seulement après l’espoir suscité par l’élection de Lula, le Brésil a finalement élu Jair Bolsonaro à la tête du pays. Un candidat (...)