Publié le 04.03.2005 • Mis à jour le 29.06.2012

Dao Gaye, Sénégal

Les accords de pêche avec l’Union européenne menacent la ressource en poissons

Il faut revoir les accords avec l’Europe à la baisse

Paris, le 4 mars 2005

La ressource halieutique est menacée par les accords de pêche avec l’Union européenne : de gros navires provenant de quatre flottes étrangères viennent en effet pêcher dans nos eaux et il y a de moins en moins de poissons. Il y a dix ans, on ramenait d’une sortie 4 à 5 mérous de 5 à 7 kilos. Aujourd’hui, il est rare d’atteindre 10 kilos. Ça a vraiment baissé. Pour inverser la tendance, il faudrit revoir à la baisse les accords de pêche et l’équipement des flottiles. Il faut aussi intervenir auprès des pécheurs sénégalais et fixer à 45 kilos par bateau le prise de pageo, poisson noble destiné à l’exportation.

L’ADEPA est en train de former les pêcheurs à parler d’une même voix. Elle a mis en place un programme de gestion des ressources halieutiques et piscicoles. On forme aussi les femmes au métiers de mareyage Et nous allons organiser un forum à Dakar en juin , dans le cadre de la sous-région.
Le gouvernement du Sénégal commence à nous entendre. Il va ainsi associer les organismes de pêcheurs à ses négociations et à ses décisions. La pêche est la nourriture de l’homme et des animaux. Il faut la protéger. C’est ce dont nous voulons parler avec les pêcheurs bretons que nous allons rencontrer. Faire des échanges d’idées.

Propos recueillis par Philippe Ortoli

Dao Gaye est pécheur à Thies (Sénégal) et président du collectif national des pécheurs du Sénégal, membre du conseil d’administration de l’ADEPA

Nos projets

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

S’informer

15 janvier 2019

Elections présidentielles en RDC : "un processus électoral dévoyé et des institutions décrédibilisées" (communiqué)

Le résultat provisoire de l’élection présidentielle en République Démocratique du Congo, donnant vainqueur M. Tshisekedi, est terni par un (...)

8 janvier 2019

Brésil : forte inquiétude de l’Eglise et de la société civile sur le devenir des terres indigènes (témoignage)

Au Brésil, le nouveau président Jair Bolsonaro vient déjà d’annoncer le transfert de la responsabilité de la démarcation des terres indigènes (...)

20 décembre 2018

Pourquoi promouvoir l’agroécologie paysanne ?

Améliorer les conditions de vie socio-économiques et écologiques des populations rurales, c’est possible ! Le CCFD-Terre Solidaire fait le (...)