Publié le 26.05.2007 • Mis à jour le 23.03.2016

Diocèse de Torit améliore la condition des éleveurs

Le Diocèse de Torit est situé à l’extrême sud du Soudan, à la frontière avec le Kenya. Depuis le début de la guerre civile, en 1983, le territoire a été le théâtre d’affrontements entre les forces gouvernementales et le SPLA (l’armée de libération du Sud-soudan).

Enclavée et divisée entre les zones sous contrôles de la rébellion et celles sous contrôle de Khartoum, la province de Torit (l’Equatoria orientale) est particulièrement pauvre. C’est une région semi-aride d’élevage pastoraliste. Les éleveurs vivent au rythme de l’alternance des saisons sèches et des saisons des pluies. Le contexte de guerre civile, l’insécurité liée aux vols de bétail entre groupes différents, ont créé une situation de grande pauvreté. Une partie de la population dépend de l’aide alimentaire distribuée par le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le partenaire
Sous l’impulsion de Mgr Parid Taban (évêque de Torit de 1983 à 2004), le diocèse de Torit a déployé une intense activité de développement et de réglement des conflits ethniques. Pendant les années de guerre, le Diocèse est resté la seule institution capable de fournir des servicdes fondamentaux à la population (éducation, santé, pompes à eau...).

Le projet
Le CCFD a soutenu un volet d’activités de soutien aux éleveurs, en particulier vétérinaire pour prévenir les maladies qui déciment le bétail. Le bétail constitue en effet le capital économique et social des familles. Ce programma a été lancé suite à une épidémie de peste bovine en 1990. L’amélioration de l’état de santé du cheptel permet une amélioration de la situation économique et alimentaire des éleveurs.

Les réalisations
Grâce à des vétérinaires ambulants, plusieurs dizaines milliers de bêtes ont été vaccinées (plus de 50 000), des soins prodigués. le Diocèse a également appuyé la constitution de pharmacies communautaires et les éleveurs formés aux techniques vétérinaires de base à l’identification des maladies. Par ailleurs, des séances de résolutions de conflits entre groupes d’éleveurs ont permis de désamorcé des tensions.

Nos projets

26 juillet 2018

Le niébé, un haricot au coeur de la bataille pour les semences paysannes

Le niébé est un haricot très populaire en Afrique de l’Ouest, et particulièrement nutritif. Pour le promouvoir et le protéger, l’AOPP, une (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

23 mars 2018

Cinq reportages de La Croix au Paraguay pour découvrir l’action du CCFD-Terre Solidaire

Cinq portraits ont été réalisés par le quotidien La Croix au Paraguay avec des associations partenaires du CCFD-Terre solidaire. Une série (...)

S’informer

6 de julio de 2018

Pozos de cárbono en las tierras agrícolas, ¿milagro o coartada? (informe)

La agricultura puede ser considerada igual como responsable o víctima de los cambios climáticos. Unos piensan que convertir las tierras (...)

18 juin 2018

En Amérique latine, l’agroécologie est une lutte politique

En Amérique latine, se développe une approche politique de l’agroécologie. Au-delà de la seule question de l’agriculture, elle prend en (...)

1er juin 2018

La séquestration du carbone dans les terres agricoles, miracle ou alibi ? (Rapport)

L’agriculture est tour à tour considérée comme responsable ou victime des dérèglements climatiques. Certains voient en elle des solutions (...)