Publié le 25.06.2007 • Mis à jour le 29.06.2012

Conférence sur le Darfour

Quatre organisations demandent des engagements concrets (25 juin 2007)

Thèmes :

Pour être réussie, cette réunion du 25 Juin 2007 doit déboucher sur des engagements concrets sur la protection des civils, le déploiement de la force de paix hybride et la reprise du processus du paix, et ce en dépit de l’absence regrettable de l’Union Africaine.

Nous demandons aux pays participants une position claire et qu’ils s’engagent à :

Soutenir politiquement les efforts de médiation des Nations Unies et de l’Union Africaine.
Le groupe de contact élargi doit tirer les leçons des vingt dernières années de négociations avec le Soudan et empêcher que le gouvernement soudanais ne se joue encore de la communauté internationale et ne renie ses engagements une nouvelle fois. Cette réunion, destinée à relancer le processus de paix, doit marquer la fin de la multiplication des initiatives concurrentes qui ont ralenti les négociations. Le groupe de contact élargi doit aussi se préparer à devenir, à travers une stratégie coordonnée entre tous les acteurs, un groupe de pression sur toutes les parties au conflit.

• Apporter un soutien financier et humain aux efforts de médiation.

Les pays participants doivent apporter ce soutien sur le long terme. Le processus de paix d’Abuja (qui a abouti à la signature de l’Accord de paix sur le Darfour en mai 2006) a en effet échoué en partie à cause de la précipitation qui l’a entouré. Un accord de paix durable nécessitera du temps et un dialogue incluant toutes les parties.
• Demander un calendrier précis aux Nations unies, à l’Union africaine et au gouvernement du Soudan quant au déploiement de la force de paix hybride.
Cela fait déjà 7 mois que le gouvernement Soudanais a donné son premier accord de principe pour cette force.

• Appuyer politiquement, financièrement, matériellement et humainement le déploiement de cette force de paix.

Cette force doit pouvoir sécuriser le Darfour, assurer une meilleure protection des populations civiles et surveiller le désarmement des milices janjawids et des groupes d’opposition armés. Elle devrait aussi inclure des observateurs des droits humains pour surveiller, enquêter et rendre public les violations commises, dont les viols et toutes autres formes de violences sexuelles.

• Appeler toutes les parties au conflit pour que les attaques contre les populations civiles cessent immédiatement.

Le groupe de contact élargi devra aborder la question du Darfour au niveau régional, et en particulier encourager le
dialogue politique entre le Soudan, le Tchad et la République Centrafricaine ainsi qu’à l’intérieur de chacun de ces pays.

Organisations signataires :
Amnesty International France,
CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement),
FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme),
Secours Catholique - Caritas

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

1er février 2017

Bénin : « Aidons les enfants à échapper à la traite »

FDM n°297

La traite d’enfants touche les jeunes Béninois les plus pauvres du pays. Face à ce phénomène, Sin Do, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, (...)

S’informer

29 novembre 2018

Cameroun : Les restrictions de la liberté d’expression marquent un signal inquiétant du nouveau mandat du Président Biya (communiqué)

• Au moins six journalistes arbitrairement arrêtés dans le cadre de leur travail • Disparition forcée d’un défenseur des droits humains • (...)

8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la (...)

30 octobre 2018

Afrique du sud : l’enjeu vital de la redistribution des terres

FDM n°306

En attendant les fruits d’une réforme agraire complète qui verrait des propriétaires expropriés sans compensation, les terres communales (...)