Noël contre la faim

Publié le 30.01.2012 • Mis à jour le 20.02.2013

Le CCFD-Terre Solidaire publie le rapport "Le développement piégé : les transferts d’armes et le développement du Tchad (2005 – 2010)"

La France et d’autres pays ont vendu des armes au Tchad

Paris, le 30 janvier 2012

La France et d’autres pays ont vendu des armes au Tchad sans prendre sérieusement en compte les risques que présentaient ces transferts sur le développement économique et social du pays, révèle le CCFD-Terre Solidaire dans un rapport d’enquête publié aujourd’hui.

Pour Zobel Behalal du CCFD-Terre Solidaire, auteur du rapport « les pays exportateurs et le Tchad partagent la responsabilité des failles qui caractérisent les dispositifs de contrôle, et pour lesquels le développement ne pèse pas bien lourd ». Ce rapport pointe en particulier l’absence de retombées de la rente pétrolière dont une partie significative a servi à l’acquisition d’armes et non au développement du pays comme s’y étaient pourtant engagées les autorités du pays.

Entre 2004 et 2008, les dépenses militaires de l’État tchadien ont été multipliées pratiquement par 8, alors que le Tchad est le 183e pays sur 187 selon l’indice du "développement humain" du PNUD. Ce constat rappelle la pertinence et l’urgence d’un Traité international sur le commerce des armes (TCA). En effet, l’absence de règles globales, identiques et contraignantes pour tous les États, entraine une déresponsabilisation générale dans la circulation des armes.

Le CCFD-Terre Solidaire appelle la France et les autres pays exportateurs vers le Tchad, à plus de vigilance dans l’étude des demandes de transferts d’armes.

En cette année de négociation du TCA, le CCFD-Terre Solidaire invite notamment les États à :
- Impliquer les institutions publiques spécialistes du développement dans les décisions sur les transferts d’armes
- Accroître la transparence sur les transferts d’armes
- Renforcer les dispositifs nationaux de contrôle
- Renforcer la coopération internationale
- Accentuer le contrôle post-exportation.

Contact presse :
Véronique de la Martinière : 01 44 82 80 64 – 06 07 77 05 80

Télécharger le rapport (pdf)

Nos projets

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

S’informer

5 janvier 2018

Edito : La paix demeure l’espérance de millions de Colombiens

302 - Novembre-Décembre

L’espoir de voir la paix s’installer demeure, malgré d’énormes freins au processus. Dans les zones délaissées par les anciens guérilleros (...)

1er janvier 2018

En Colombie, une commission pour faire la vérité sur le conflit- Francisco De Roux

302 - Novembre-Décembre

Responsable de la communauté jésuite de Colombie depuis 2008, ancien directeur du Cinep/PPP, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)