Un avenir sans faim

Publié le 18.05.2010 • Mis à jour le 13.02.2013

L’innovation au service des agriculteurs familiaux du Nordeste

Le Nord-Est brésilien est une région en majorité semi-aride. Le plateau de l’Agreste de la Paraiba en est un sous-ensemble. Il est caractérisé par l’une des densités de population les plus élevées du pays et par un très grand nombre de petites propriétés d’agriculture familiale.

Ce type d’organisation permet de maintenir l’emploi et d’éviter l’exode rural. La taille très modeste de ces exploitations familiales les rend cependant fragiles. De plus, la ressource en eau pour tous les besoins (eau potable pour l’alimentation humaine, production animale et végétale) dépend pour l’essentiel de la pluie, ce qui constitue un facteur de fragilité supplémentaire.

Le projet

L’AS-PTA - Assistance et services à des projets d’agriculture alternative - est une ONG issue du Programme de Technologies Alternatives (PTA), qui recherche des alternatives technologiques adaptées à l’agriculture familiale. Ce dernier fut créé en 1983 par une importante ONG brésilienne, la FASE (Federação de Órgãos para Assistência Social e Educacional).

Il a démarré par la création, dans différents Etats du Brésil, de réseaux d’échanges sur les technologies alternatives qui mettent en relation des organisations de producteurs, des techniciens et agronomes, des chercheurs, des ONG autour d’une petite équipe d’animation. Ces réseaux avaient comme fonction principale la sensibilisation et la formation à l’agriculture alternative et à l’agro-écologie, la récupération des savoirs traditionnels, l’échange et la circulation d’informations.

Le PTA s’est ensuite restructuré pour devenir autonome et prendre la forme d’un réseau national d’ONG locales indépendantes, dont l’AS-PTA, constituée en ONG en 1989. Depuis 1996, elle est reconnue par le gouvernement fédéral comme institution d’utilité publique et à caractère philanthropique. L’AS-PTA joue auprès des autres membres du PTA un rôle de prestataire de services et d’assistance technique et méthodologique, et s’emploie à créer les conditions de généralisation des expériences locales d’innovation.

Elle s’est donnée pour mission principale le combat contre la faim et la pauvreté en zone rurale. Pour cela, elle met en œuvre des actions de développement durable visant la promotion de l’agriculture familiale à travers les pratiques de l’agroécologie, en particulier dans le Nord-Est et le Sud-Est du pays.

Elle propose ainsi une assistance technique aux petits agriculteurs, et met en place des expériences qui restaurent et renforcent leur capacité économique, leur participation sociale et contribuent à améliorer leur qualité de vie.

Concrètement, l’ONG participe à la réalisation d’infrastructures, crée des banques communautaires de semences, met en œuvre des techniques adaptées à la sécheresse et appuie la culture et la commercialisation de produits agroécologiques.

Les réalisations

AS-PTA intervient en apportant son savoir-faire technique dans les domaines précités.

• Dans le domaine de l’eau, elle développe des techniques nouvelles de captation et de conservation de la ressource. Elle innove ainsi avec la construction de trente barrages souterrains, l’expérimentation de techniques pour la petite irrigation ou la plantation d’arbres le long des ruisseaux.

• Dans le domaine de la commercialisation, elle renforce l’organisation de cinq marchés régionaux en y proposant notamment des produits agro-écologiques à la vente.

• Elle associe à ce travail des actions de formations (échanges avec des agriculteurs d’un autre Etat, cycle pour des agriculteurs-expérimentateurs, promotion de l’agriculture biologique, etc) et de communication (via la publication de bulletins et de documents pédagogiques).

Tous les détails du programme sur la gestion de l’eau et l’agro-écologie de l’AS-PTA (pdf)

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

21 août 2017 Kuchub’al

Au Guatemala, les petits producteurs s’émancipent (témoignage)

La communauté La Florida au Guatemala produit du chocolat, du café et de nombreux produits agricoles. Après avoir conquis leurs terres, (...)

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

S’informer

16 octobre 2017

10 ans après les émeutes de la faim, où en sont les engagements internationaux ? (rapport)

Dans son rapport intitulé « La faim justifie les moyens ! », le CCFD-Terre Solidaire constate la montée de l’insécurité alimentaire dans le (...)

12 octobre 2017

Madagascar : Libération immédiate demandée pour le militant Raleva

M. Raleva, défenseur des droits environnementaux, est emprisonné à Madagascar depuis le 27 septembre 2017. Son tort : s’être opposé à un (...)

6 octobre 2017

Etats généraux de l’alimentation : appel à la mobilisation

Alors que les Etats généraux de l’alimentation arrivent à mi-parcours, 50 organisations, dont le CCFD-Terre Solidaire, souhaitent que les (...)