Un avenir sans faim

Publié le 15.11.2010 • Mis à jour le 29.06.2012

Message de la Commission Episcopale Nationale Justice et Paix en Haïti.

Mots-clés :

Paris, le 15 novembre 2010

Cette année, la Commission Episcopale Nationale Justice et Paix s’est réunie en Assemblée Générale du 8 au 12 novembre 2010 au Centre ITEKA (Institut de Technologie et d’Animation) à Gressier avec plus de 60 délégués des différents diocèses de l’Eglise catholique à travers le pays. (...)

La Commission se trouve devant de plus grands défis à relever afin de contribuer à ouvrir un avenir pour le peuple après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, sans compter les préoccupations du peuple suite au dévastations et la désolation suite à l’épidémie du choléra et le passage du cyclone Tomas. (...)

La Commission est bouleversée par le manque de sens de responsabilité du Gouvernement qui ne déploie pas des moyens importants pour soulager la misère de la population. Les victimes du tremblement de terre continuent à vivre dans des situations inhumaines et dans l’impossibilité de satisfaire leurs besoins les plus élémentaires. (...) Aujourd’hui, le pays semble bien un désert sans Etat, où le système d’exploitation et de zombification reprend ses droits sans aucune entrave. Il n’y a pas de réaction citoyenne pour corriger ses dérives et déviations à la direction du pays au cours de ces dernières années. (...)

Une nouvelle calamité, la maladie du choléra, est venue frapper notre peuple ; elle démontre une fois de plus la mauvaise gestion de la chose publique depuis bien longtemps, qui rend le pays faible devant n’importe quel événement qui pourrait le frapper. (...)

Ces différents contretemps et tout ce que le peuple est en train de vivre, a comme résultat que bon nombre d’Haïtiens ne font plus confiance à eux-mêmes ou à l’avenir de leur pays. Pourtant, la reconstruction du pays exige des valeurs fortes comme : la confiance en soi ; la valorisation de sa propre culture, traditions, langue et de tout ce qu’on est ; l’amour de son pays ; le soin et le souci de l’environnement et le sens de la responsabilité. Ce sont des valeurs indispensables qui nous permettront de répondre aux défis posés par la reconstruction après le séisme, les autres catastrophes qui ont frappé le pays et l’épidémie du choléra. (...)

Lire l’intégralité du communiqué Justice et Paix Haïti (pdf)

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

10 janvier 2017 ITECA , Concert’Action

Trois mois après l’ouragan, des nouvelles d’Haïti

Les 3 et 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté Haïti. Vous avez été nombreux à manifester votre solidarité avec les Haïtiens en (...)

S’informer

20 octobre 2017

Impunité des multinationales : les victimes de ProSavana au Mozambique représentées à l’Onu

Au Mozambique, des entreprises de l’agrobusiness, impliquées dans le projet ProSavana, font passer leurs intérêts avant ceux des (...)

20 octobre 2017

Le CCFD-Terre Solidaire engagé pour un traité Onu contre l’impunité des multinationales

« Se battre contre les injustices est dans l’ADN du CCFD-Terre Solidaire ». Carole Peychaud, chargée de plaidoyer Régulation des (...)

25 septembre 2017

Au Mexique, la disparition de 43 étudiants reste toujours impunie

Il y a trois ans, le 26 septembre 2014, 43 étudiants mexicains disparaissaient près de la ville d’Iguala. Une loi sur les disparitions est (...)