Publié le 27.01.2011 • Mis à jour le 29.06.2012

La violence dans une capitale qui n’en peut plus.

Thèmes :

2 Février 2011

La population de la capitale vit continuellement sous stress. Pas seulement les conditions de vie se sont fortement détériorées suite aux événements du 12 janvier et les intempéries, tout cela renforcé par l’apparente indifférence ou manque de communication de l’autorité. Pas seulement il y a le choléra et la crise électorale, il y a en plus un regain indéniable de la violence, surtout de la violence armée à travers les quartiers populaires de la capitale.

Les citoyens et citoyennes du pays subissent la violence de toute façon : la violence criminelle, la violence politique, la violence résultat de la mauvaise gestion de l’environnement. Elle fait partie du tableau de l’insécurité que connaît le pays en général et la zone métropolitaine en particulier.

Notre observation au cours du trimestre, se concentre sur la mort violente des citoyens et citoyennes à travers les rues de la capitale. Elle montre que les cas de meurtres par balles ne cessent pas, au contraire, ils sont en augmentation.

Pour le trimestre en question (octobre à décembre 2010), nous comptons 262 cas de personnes tuées par balles. Ceci est une augmentation de 49,7 % par rapport à la période précédente, où il y avait 175 cas.

Dans la même période, nous avons observé 39 cas de mort par arme blanche, contre 21 cas dans le rapport précèdent, soit une augmentation de 85,7 %.

Nous observons 49 cas de mort dans des accidents contre 28 dans le rapport précèdent, soit une augmentation de 75 %.

Indéniablement la violence fait son chemin. Les quartiers les plus touchés sont la zone de Grande Ravine et de Martissant ; Cité Soleil et la zone de Lasalines sont également très exposées.

Lire le rapport dans son intégralité (pdf)

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

S’informer

13 de julio de 2018

¿Qué hacen los miembros de la Unión europea para que la ONU acabe con la impunidad de las empresas multinacionales?

Un colectivo de 36 organisaciones de la sociedad civil (asociaciones y sindicatos) interpeló a los Estados miembros de la Unión europea (...)

12 July 2018

What are the European Union and its individual Member States doing at the UN to stop corporate impunity?

On 11 July 2018, during the consultations taking place at the UN, a group of 36 civil society organisations called on the Member States (...)

12 juillet 2018

Que font les Etats membres de l’Union européenne à l’Onu pour mettre fin à l’impunité des multinationales ?

Ce 11 juillet 2018, un collectif de 36 organisations de la société civile (associations et syndicats) a interpellé les Etats membres de (...)