Publié le 03.04.2012 • Mis à jour le 23.03.2016

Pour le développement et la décentralisation

Deux ans après le séisme en Haïti, le CCFD-Terre Solidaire et Concert-Action s’engagent sur le long terme dans le cadre d’une convention de partenariat pluriannuelle. Ils veulent ainsi renforcer les capacités d’action de la société civile au service du développement rural et de la décentralisation du pays.

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire depuis 2001, Concert-Action accompagne des communautés rurales, notamment dans les domaines de la santé, de l’accès à l’eau potable et de l’agriculture. L’association est très mobilisée dans la région de Petit-Goâve et Grand-Goâve, parmi les plus touchées par le séisme du 12 janvier 2010. Face à l’urgence (premiers soins, abris de fortune), la solidarité communautaire a été manifeste. L’implication de Concert-Action s’est révélée déterminante à travers les institutions de santé, la diffusion de directives aux communautés, la coordination de l’aide d’urgence, la distribution de semences, de bâches, etc.

Concert-Action a dû s’investir aussi dans la réparation et la reconstruction de maisons. Cependant, ces nouvelles initiatives ne se sont pas écartées de la logique de développement. Concert-Action poursuit l’ensemble des activités intégrées de santé, d’agriculture et d’hydraulique rurale, articulant l’offre de services avec le transfert de savoir et de savoir-faire.

Suite au séisme, un nouveau consensus national s’est dégagé en Haïti : le besoin de décentraliser l’État et de renforcer sa gouvernance démocratique. Les enjeux sont non seulement de déconcentrer les structures de l’État pour qu’il soit au plus près des citoyens, mais aussi de garantir son fonctionnement démocratique en donnant les moyens d’action aux collectivités territoriales tout en promouvant et assurant la participation citoyenne.

C’est dans cette perspective que se situe la convention de partenariat pluriannuelle qui engage le CCFD-Terre Solidaire et Concert-Action sur le long terme. Ils entendent ainsi contribuer au renforcement des capacités d’action de la société civile et des structures décentralisées, autour de deux projets concrets. Le premier concerne l’amélioration et la pérennisation de la couverture en eau potable de Grand-Goâve. Outre son volet technique, il vise encore à favoriser l’articulation des dynamiques communautaires et l’élaboration d’une stratégie commune. Le second projet porte sur l’accompagnement et la formation des collectivités territoriales de Petit-Goâve.

Inscrite dans la Constitution dès 1987, mais jamais mise en œuvre, la décentralisation de l’État se heurte à de nombreuses difficultés, notamment le manque de moyens et l’impréparation des collectivités locales. C’est particulièrement le cas à l’échelle des sections communales dont les élus méconnaissent souvent les prérogatives et manquent d’expérience en matière de gestion. Trop souvent, ils sont ainsi ignorés ou tenus à l’écart des processus de décision.

Les quatre sections communales de Petit-Goâve et leurs élus (32 au total) sont concernés par ce projet. En plus d’une assistance technique, il comporte un important volet de formations (droit des collectivités et décentralisation, gestion de projets). Ces dernières s’adressent aussi aux leaders communautaires car ils sont susceptibles d’être un jour des élus. L’objectif essentiel est de permettre à ces collectivités de mieux exercer l’autorité qui leur revient de droit et de participer ainsi plus efficacement au développement de la communauté. Leurs élus seront aussi plus reconnus et respectés.

Serge Lafitte

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

23 mars 2018

Cinq reportages de La Croix au Paraguay pour découvrir l’action du CCFD-Terre Solidaire

Cinq portraits ont été réalisés par le quotidien La Croix au Paraguay avec des associations partenaires du CCFD-Terre solidaire. Une série (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

S’informer

6 de julio de 2018

Pozos de cárbono en las tierras agrícolas, ¿milagro o coartada? (informe)

La agricultura puede ser considerada igual como responsable o víctima de los cambios climáticos. Unos piensan que convertir las tierras (...)

18 juin 2018

En Amérique latine, l’agroécologie est une lutte politique

En Amérique latine, se développe une approche politique de l’agroécologie. Au-delà de la seule question de l’agriculture, elle prend en (...)

1er juin 2018

La séquestration du carbone dans les terres agricoles, miracle ou alibi ? (Rapport)

L’agriculture est tour à tour considérée comme responsable ou victime des dérèglements climatiques. Certains voient en elle des solutions (...)