Publié le 10.10.2007 • Mis à jour le 11.02.2013

Amérique latine

Les pays latino-américains sont sortis de l’ère des dictatures, mais restent confrontés à une pauvreté qui touche la moitié de la population. Malgré un dynamisme économique global, le continent fabrique une exclusion massive et connaît les inégalités de répartition des revenus les plus fortes au monde.

Les causes structurelles d’inégalités demeurent : répartition foncière inégalitaire, discrimination des populations indigènes (indiennes) et afro-caribéennes, notamment.

Dans les années 90, les États encore autoritaires et minés par la corruption ont adopté, sous la pression des institutions financières internationales, des politiques ultra-libérales dont le coût social est très élevé, d’autant que la charge de la dette empêche toute politique de redistribution. Traditionnellement, la société civile latino-américaine est très organisée. Des mouvements sociaux, souvent novateurs, luttent pour l’équité sociale et la participation démocratique dans des pays où l’Etat de droit est toujours à consolider. Leur travail commence à trouver une traduction politique.

Au Brésil, en Argentine, les gouvernements se montrent plus soucieux des questions sociales et tentent de faire entendre une voix latino-américaine autonome dans la diplomatie internationale.

Enclavée entre le Mexique au nord et la Colombie au sud, l’Amérique centrale est faite de 7 petits Etats, pauvres et trop souvent frappés par les catastrophes naturelles : Belize, Costa-Rica, Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua, Panama et Salvador.Retour ligne automatique
Evalué à 111 milliards de dollars en 2007, le PIB de la zone est proche de celui de la Colombie.

De moins de 40 millions de personnes, la société civile est dynamique mais, en l’absence de tradition politique et démocratique forte, peine à réduire la délinquance, la corruption et les inégalités. Par ailleurs, les émigrations, vers les les Etats-Unis ou à l’intérieur de la zone, fragilisent le tissu social tout en alimentant les PIB par les transferts de devises ou « remesas ».

Le CCFD-Terre Solidaire intervient de longue date dans la région. Il focalise son partenariat sur les ONG de soutien aux paysans, de promotion des femmes et de défense des droits humains.

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

29 août 2016

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

S’informer

21 juin 2018

Brésil : l’Église au secours des migrants vénézuéliens

Chaque jour, des centaines de Vénézuéliens passent la frontière avec le Brésil. Ils fuient la misère économique et le régime répressif de (...)

19 juin 2018

La paix en Colombie encore davantage fragilisée par l’élection d’Ivan Duque

L’élection à la tête de l’Etat en Colombie d’Ivan Duque, représentant de la droite conservatrice, inquiète la société civile. Que va-t-il (...)

18 juin 2018

En Amérique latine, l’agroécologie est une lutte politique

En Amérique latine, se développe une approche politique de l’agroécologie. Au-delà de la seule question de l’agriculture, elle prend en (...)