Publié le 06.07.2006 • Mis à jour le 07.05.2018

Mexique

Le Mexique est un Etat fédéral de 130 millions d’habitants dont 42 % sont considérés comme pauvres. La violence y est souvent extrême notamment à cause du narcotrafic et des disparitions massives (plus de 30.000 en 10 ans).

Partenaire(s) :
Thèmes :

15e puissance économique mondiale, grâce à sa richesse en matières premières, le Mexique n’échappe pas aux problématiques qui marquent toute l’Amérique centrale.

Avec la moitié de ses habitants en situation de pauvreté, le Mexique est affecté par des inégalités profondes. Parmi les plus touchés par la pauvreté, les nombreux peuples indigènes, les communautés paysannes et les populations migrantes.

Terre historique de transit pour les personnes migrant du Sud vers les Etats-Unis, le Mexique est désormais de plus en plus une terre d’accueil. Face à la fermeture des frontières de son voisin du Nord, la question des conditions d’accueil et d’intégration des populations migrantes est sujet qui gagne en importance.

Depuis son entrée dans l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena) en 1994, l’économie mexicaine subit la domination des etats-Unis. 77 % des exportations mexicaines ont ce pays pour destination. Cette relation de dépendance laisse peu de marge de manœuvre au Mexique.

Le modèle agraire mexicain, mis en œuvre depuis la révolution zapatiste de 1911 recule à vitesse grand V. Alors que le Mexique était le pays avec le plus de terres agricoles collectives au monde, le modèle industriel et agricole extractiviste gagne du terrain, s’accaparant les terres au détriment des populations indigènes et paysannes. Socialement destructeur, ce modèle menace également l’environnement, dans l’un des pays les plus riches en biodiversité au monde.

A ces problématiques, s’ajoute celle de la violence, dont les femmes demeurent les premières victimes. Chaque jour, 7 féminicides sont ainsi recensés au Mexique.

Les « disparitions forcées »
sont également monnaie courante. Les autorités locales, gangrenées par la corruption, sont en incapacité d’y mettre un terme. Pire, le procureur spécial de l’Etat Veracruz a même reconnu en 2017 qu’elles avaient une responsabilité dans 60 % des disparitions constatées dans cet Etat.

Malgré les violences qu’elle subit, et devant le manque de volonté de la sphère politique, la société civile s’organise. Elle a ainsi pu obtenir quelques victoires remarquables telles que l’adoption d’un nouveau système pénal en juin 2016, ou la Loi Générale sur les Disparitions Forcées en avril 2017.

Notre action

Le CCFD-Terre Solidaire soutient ses partenaires au Mexique dans leurs exigences d’un Etat plus inclusif et leur proposition d’un modèle de développement et de justice au bénéfice de tous. Nous soutenons particulièrement les initiatives contribuant à :

-  Défendre les droits des populations
-  Promouvoir les pratiques agroécologiques ou ancestrales, notamment dans la région du Chiapas où les populations indigènes se battent pour préserver leur mode de vie face à l’accaparement de leurs terres (lien vers l’article)
-  Lutter contre les inégalités et les violences faites aux femmes

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

14 janvier 2016

Au Mexique, comment aider les paysans du Chiapas

Créée en 1969, l’ONG Desmi, "Développement économique et social des Mexicains indigènes", travaille à promouvoir les droits des populations du (...)

7 mai 2012

Gestion de l’eau par la création de Forums citoyens

" Le Centre Antonio Montesinos (CAM) est né en 1979 d’une volonté de l’Église d’agir en faveur des plus pauvres. Moi-même sociologue, j’en (...)

S’informer

10 May 2018

Mères mexicaines et centre-américaines, nous marchons avec vous, ce 10 mai, depuis la France

Ce 10 mai, au Mexique, aura lieu la VIIe Marche de la Dignité Nationale des « Mères qui cherchent leurs fils et filles, la vérité et la (...)

8 décembre 2017

Au Mexique, le Prix National des Droits Humains 2017 décerné à notre partenaire Miguel Gandara, président de Serapaz

Le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de voir le Prix National des Droits Humains au Mexique décerné Miguel Alvarez Gandara, président de (...)

25 septembre 2017

Au Mexique, la disparition de 43 étudiants reste toujours impunie

Le 26 septembre 2014, 43 étudiants mexicains disparaissaient près de la ville d’Iguala. Leur disparition a mis en évidence le problème des (...)