Un avenir sans faim

Publié le 25.02.2009 • Mis à jour le 14.02.2013

"Nous sommes différents, nous sommes égaux"

Les conditions politiques et économiques du Nicaragua ne favorisent pas le plein exercice des droits. La pauvreté alimente la décomposition du tissu social, débilitant les solidarités et renforçant l’exclusion et la violence. Les jeunes et les femmes font l’expérience quotidienne de ces phénomènes.

On les exclut des processus de prise de décision, en les limitant aux rôles de consommateurs ou en les assimilant aux phénomènes de délinquance. Des relations autoritaires sont omniprésentes dans la société : dans la pratique, cela signifie que les jeunes doivent obéir aux adultes, et les femmes aux hommes. Les notions de droits humains et de citoyenneté sont très éloignées de la vie quotidienne des personnes. Puntos de Encuentro vise à faire entrer ces notions dans les relations entre les personnes aux niveaux communautaire, familial, culturel et social, à partir d’une approche de genre et d’éducation populaire. Les changements politiques et sociaux en cours au Nicaragua invitent Puntos de Encuentro à renforcer sa présence au sein des mouvements sociaux (en particulier des femmes). Encouragés par les résultats de sa stratégie du programme "Nous sommes égaux, nous sommes différents", Puntos de Encuentro poursuit et renforce son travail.

Objectifs :
-  Contribuer à la formation des jeunes leaders avec une nouvelle vision des rapports sociaux (hommes-femmes, jeunes-adultes, etc.) ;
- Développer les compétences des organisations qui travaillent avec les jeunes afin de renforcer leur participation, l’exercice et la défense de leurs droits ;
- Favoriser la reconnaissance de l’opinion publique envers ces organisations ;
- Régionaliser l’approche et les actions du Programme "Nous sommes différents, nous sommes égaux" par des échanges avec des organisations de jeunes des autres pays centre-américains.

Activités :
Puntos de Encuentro adopte une stratégie de communication sociale et d’éducation populaire basée sur le programme multimédia "Nous sommes différents, nous sommes égaux", adressé prioritairement aux jeunes et aux femmes. Ce programme comprend :
- la diffusion au Nicaragua et dans 7autres pays de la série TV "Sixième sens", abordant des thèmes de société tels que la sexualité, la violence domestique ;
- l’élaboration d’une nouvelle série TV (production en cours), mettant en évidence l’impact des situations de pauvreté sur les rapports familiaux entre hommes ;
- un programme interactif à la radio (transmis par un réseau de chaînes touchant tout le pays) ;
- la publication d’une revue trimestrielle informative et éducative destinée aux femmes ("La Boletina") ;
- la promotion de débats avec les jeunes acteurs-éducateurs de la série TV autour des thèmes véhiculés dans la série et plus largement sur la citoyenneté et l’organisation des jeunes ;
- l’organisation de camps pour la jeunesse au niveau national et centre-américain, réunissant des leaders associatifs ;
- la promotion et le suivi de "groupes pour le partage" composés par des jeunes pour approfondir des thématiques liées à leur affectivité et sexualité (ces groupes constituent un "support social" au projet éducatif de Puntos de Encuentro) ;
- l’interlocution avec les autorités de l’Etat (Ministères de la santé, de l’éducation, de la famille, Secrétariat de la jeunesse, Police Nationale, Promoteurs des droits humains).

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

S’informer

30 mai 2017

Lettre ouverte d’associations et institutions à Monsieur le Président Emmanuel Macron

À l’occasion de la refonte de la Directive européenne Accueil qui sera votée en juin prochain, nous demandons à ce que, conformément à la (...)

23 mai 2017

Quand la solidarité monte sur les planches

FDM n°293

L’art peut-il être un vecteur de liens, un moyen d’émancipation et de développement ? Pour les membres du CCFD-Terre Solidaire de la région (...)

1er février 2017

« Aidons les enfants à échapper à la traite »

FDM n°297

La traite d’enfants touche les jeunes Béninois les plus pauvres du pays. Face à ce phénomène, Sindo, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, met (...)