Publié le 09.02.2009 • Mis à jour le 14.02.2013

Quand les femmes s’organisent politiquement et économiquement

Malgré les processus de décentralisation et de croissance économique en cours au Pérou, la pauvreté touche encore 1 Péruvien sur 2. Plus de la moitié de la population active travaille dans des micro-entreprises, appelées MYPES, notamment dans le bois, la menuiserie, la confection, l’artisanat et la restauration alimentaire.

Le gouvernement a impulsé des lois d’appui aux MYPES -loi de soutien spécifique, pouvoir accru aux instances régionales pour dynamiser l’économie locale, loi sur l’artisanat..- mais les outils d’amélioration de la compétitivité font défaut.

Le partenaire
Fovida pour Fomento de la vida naît en 1984 de l’impulsion d’organisations de femmes qui réagissent à la crise politique et sociale péruvienne. Son action est articulée entre le développement local et le plaidoyer sur les politiques publiques. Elle vise à améliorer les conditions de vie dans les zones urbaines marginales et rurales, principalement autour de Lima.

Fovida a organisé son travail en 4 grands programmes : gestion sociale des services sanitaires et nutritionnels, gestion économique des petites unités entrepreneuriales, développement rural, formation à la responsabilité des femmes. Ces programmes bénéficient aux familles pauvres et aux femmes organisées en comités de quartier, cantines populaires, en comités « Vaso de leche », aux promoteurs de la santé, aux petits artisans ou agriculteurs.

Le projet
Fovida veut aider les MYPES à accroître leur compétitivité. Pour cela, elle s’est associée avec le réseau de la CIAP, Centrale interrégionale d’artisans du Pérou, qui regroupe 370 ateliers et près de 1100 artisans.
L’action se concentre sur 5 régions : Puno, Piura, Arequipa, Huancavelica et Ayacucho. Il s’agit de former au développement les autorités locales compétentes, tout en renforçant la capacité d’innovation des artisans, de développement commercial et d’incidence politique auprès des pouvoirs publics. Spécifiquement, Fovida vise une baisse de 5 % des coûts de fabrication, de 10 % des rejets et des non-vendus et une hausse de 10 % des chiffres d’affaires.

Les réalisations
• Ateliers de formation : apprentissage des outils de gestion moderne, des techniques de négociation collective et des systèmes de ventes par Internet.
• Commerce équitable : développement des boutiques actuelles, participation aux foires commerciales internationales et mise en place de nouveaux circuits touristiques.
• Innovations : dans le design et les techniques de production, à partir d’études de marché et de mise en place de systèmes de qualité.
• Renforcement des associations : définition d’un nouveau modèle de gestion organisationnel des associations de MYPES et adoption d’un système de suivi du développement institutionnel de la CIAP.

Auteur(s): Fovida Fomento de la Vida

Nos projets

16 janvier 2018

Birmanie : se former aux pratiques alternatives pour s’émanciper des grandes entreprises étrangères

En Birmanie, le Gaia Sustainable Management Institute (GSMI), organisation partenaire du CCFD-Terre Solidaire, développe des pratiques (...)

21 août 2017

Au Guatemala, les petits producteurs s’émancipent (témoignage)

La communauté La Florida au Guatemala produit du chocolat, du café et de nombreux produits agricoles. Après avoir conquis leurs terres, (...)

12 juillet 2017

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

S’informer

5 décembre 2018

Deux volontaires péruvienne et vietnamienne acceuillies à Grenoble par le CCFD-Terre Solidaire (portraits)

FDM n°305

Depuis longtemps la Délégation catholique pour la coopération (DCC) envoie des volontaires dans les pays du Sud pour des missions de un ou (...)

3 July 2018

Succès au Pérou : une entreprise renonce à son contrat minier face à la pression citoyenne

Une entreprise canadienne vient de renoncer à un contrat d’exploitation minière dans la région de Cuzco. Cette décision fait suite à une (...)

5 juin 2018

Pour sauver l’Amazonie, le peuple wampis se constitue en nation (vidéo)

Face aux dérèglements climatiques et aux convoitises économiques, le peuple wampis, au Nord du Pérou, en Amazonie, s’est constitué en (...)