| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

Asie

En Asie, le nombre de personnes affectées par la pauvreté a diminué depuis deux décennies. Une classe moyenne urbaine s’est développée dans de nombreux pays. Mais cet enrichissement global masque l’accroissement des inégalités et l’épuisement des ressources naturelles. Il cache aussi la mise en place de régimes de plus en plus autoritaires et la répression de la société civile. En Asie, nous soutenons la résistance des associations, des mouvements sociaux, des syndicats et des communautés affectées par des politiques économiques destructives et par des régimes répressifs.

© Michaël ZUMSTEIN/CCFD-Terre Solidaire/Agence

Rechercher un autre modèle de développement

Dans beaucoup de pays asiatiques, les politiques encouragent une croissance économique qui s’appuie sur une exploitation maximale de la main d’œuvre et de la nature. L’essor de des mines, des mégaprojets industriels et des grands barrages entrainent le déplacement de centaines de milliers de personnes et beaucoup de pollutions. L’agriculture industrielle et les monocultures ont pour impact une déforestation accrue et la destruction des mangroves qui réduisent la capacité de la nature à absorber les « chocs » climatiques ou environnementaux, comme les typhons par exemple.

La consommation d’énergie fortement émettrice de gaz à effet de serre contribue à l’accélération du changement climatique. Or les vastes zones côtières asiatiques sont particulièrement vulnérables au changement climatique, tout comme les grandes régions de production alimentaire et les rivières. Les mécanismes climatiques historiques sont perturbés avec des sécheresses, des inondations, le retard des moussons, des tempêtes extrêmes.

Nous sommes particulièrement préoccupés par l’extrême pauvreté des travailleurs, par la destruction des écosystèmes et de la biodiversité, par l’accaparement des océans et des terres.

Nous cherchons à soutenir les mouvements sociaux et les communautés qui sont affectées et résistent à ces politiques économiques destructives : les paysans et les populations indigènes, les travailleurs et syndicalistes, les déplacés et les sans-terres.
Alors que le système de domination patriarcal reste très présent, nous veillons particulièrement à favoriser la remise en cause de ce modèle et le leadership des femmes dans les projets soutenus.

Soutenir la société civile confrontée à l’autoritarisme et à la répression des dissidents

Une tendance claire et perturbante se dessine dans toute la région : la montée des régimes autoritaires et militaristes. En Asie, les intérêts des élites économiques, financières et politiques sont souvent convergents et protégés par le pouvoir militaire. Pour obtenir le soutien des classes populaires et marginalisées, ils recourent de plus en plus à une rhétorique nationaliste et religieuse. Les tensions entre des communautés qui souffrent en réalité des mêmes maux, et notamment de la pauvreté, s’accroissent.

Des voix s’élèvent pour résister ou dénoncer le pouvoir des multinationales ou les politiques des gouvernements : des militants, des leaders indigènes ou de mouvements sociaux, des communautés paysannes, des syndicalistes et des travailleurs, des journalistes. Mais ils sont trop souvent réprimés, contraints au silence, criminalisés et même assassinés.

Plusieurs gouvernements de la région ont adopté des lois ou des cadres réglementaires visant à contrôler les ONG et d’autres types d’organisations. Il nous arrive malheureusement de plus en plus souvent de renoncer à communiquer autour de certaines organisations partenaires afin de ne pas les mettre en danger.

Nous soutenons activement les militants et les personnes victimes de criminalisation et de répression. Nous travaillons également avec des organisations qui essaient de défendre des espaces démocratiques et d’en ouvrir de nouveaux : des avocats, des médias indépendants, des personnes engagées dans le dialogue inter-religieux, l’éducation à la citoyenneté.

Remettre l’économie au service de la société et de la nature

De l’Inde aux Philippines, des millions de personnes dépendent toujours de la terre, de la forêt ou de la mer pour vivre. Ces populations paysannes ou indigènes ont une connaissance approfondie de leur environnement et de la nature. Dans notre contexte de changement climatique et de crises écologiques, elles jouent un rôle clé pour favoriser la régénération des sols, protéger les forêts, et la biodiversité. Nous les soutenons à travers la promotion de l’agroécologie, qui n’hésite pas à s’appuyer sur leurs connaissances. Cela inclut le soutien à des banques de semences, le développement des circuits-courts entre producteurs et consommateurs, et la défense de leurs droits.

Toutes ces initiatives concrètes remettent l’humain et la société au cœur de l’économie mais aussi « dans le système et les limites de la terre ».

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066