Noël contre la faim

Les actions soutenues par le CCFD

Conformément à son principe fondateur, le CCFD n’envoie pas d’expatriés, n’a pas de mission à demeure sur place, n’expédie pas d’aide matérielle.
Il existe sur place suffisamment de compétences pour travailler aux côtés des populations victimes et reconstruire.

Le CCFD s’appuie sur les associations locales, qui connaissent les populations, leurs besoins, les méthodes de travail et valorisent l’économie locale.

En général, nous n’intervenons pas sur les besoins d’urgence, en revanche, il peut intervenir en urgence quand la situation l’exige, comme cela a été le cas immédiatement après les raz-de-marée. Plusieurs de nos partenaires ont pris une part très active à l’élan de solidarité générale pour porter secours aux populations et leur fournir alimentation, vêtements, médicaments...
Nous les avons aidés dans cette démarche.

Mais l’essentiel de notre solidarité, mise en œuvre grâce aux dons reçus, est destinée au travail de réhabilitation, notamment aux profits des plus vulnérables et à la défense de leurs droits durant la longue période de reconstruction qui a commencé.

Le CCFD a répondu positivement à l’appel de ses partenaires et a déjà apporté son soutien à 15 projets pour un montant de 404 700 euros.

janvier 2005

Projets soutenus en Thaïlande

Dossier : Asie : après le Tsunami

S’engager auprès des populations discriminées, avec Ewob (impliqué auprès des immigrés et des étudiants réfugiés birmans) Les travailleurs (...)

janvier 2005

Projets soutenus au Sri Lanka

Dossier : Asie : après le Tsunami

Venir en aide aux réfugiés, avec HDO (organisation tamoule basée hors des zones de conflits) HDO a immédiatement apporté une aide aux (...)

janvier 2005

Projets soutenus en Inde

Dossier : Asie : après le Tsunami

Apporter une aide matérielle et psychologique, avec Mijarc (Mouvement lnternational des Jeunes Ruraux Catholiques) Les pêcheurs du (...)

Nos projets

16 janvier 2018

Birmanie : se former aux pratiques alternatives pour s’émanciper des grandes entreprises étrangères

En Birmanie, le Gaia Sustainable Management Institute (GSMI), organisation partenaire du CCFD-Terre Solidaire, développe des pratiques (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

S’informer

15 février 2018

Comprendre et lutter contre la faim dans le monde (Infographie)

Pourquoi plus de 800 millions de personnes souffrent-elles encore de la faim aujourd’hui dans le monde ? Face à ce drame, des solutions (...)

5 février 2018

La terre, enjeu d’une paix durable en Colombie

FDM n°302

Le problème foncier, déjà à l’origine de la guerre qui a déchiré une partie du territoire pendant plusieurs décennies, constitue toujours l’un (...)

1er février 2018

Philippines : La terre est un bien commun, pas une marchandise

Dossier : Vers un traité Onu contre l’impunité des multinationales

Mary Ann Manahan est directrice du programme sur les biens communs à Focus on the global South (https://focusweb.org), basée à Manille. (...)