espaces
bénévole | presse | donateur
| |
Dossier Asie : après le Tsunami

Les enjeux de la reconstruction

Publié le 10.01.2005 Mis à jour le 22.02.2013

L’instrumentalisation de l’aide
Les deux camps (gouvernemental et tamoul) qui s’opposent depuis 40 ans luttent pour le monopole de l’aide à apporter dans les zones tamoules. Le LTTE possède sa propre organisation humanitaire. Sur le terrain, les associations doivent ménager un espace indépendant pour la société civile.

Les femmes en dernière position
Comme en Inde, les femmes veuves ou divorcées ne sont pas considérées comme des bénéficiaires prioritaires de l’aide. Notamment parce qu’elles n’ont pas le statut de chef de famille lors des opérations de distribution.

Relancer les activités économiques... au bénéfice des populations
La pêche et le tourisme représentent moins de 5% du Pib mais font vivre plusieurs centaines de milliers d’individus. Souvent pauvres et marginalisées, ces populations de pêcheurs et Dalits risquent de se retrouver encore plus fragilisées après le tsunami. Face à des intérêts économiques (tourisme, pêche industrielle), elles devront s’organiser pour maintenir leur habitat et leur mode de subsistance. De nombreux titres de propriété on été perdus lors de la catastrophe, laissant présager des conflits autour des terrains côtiers.

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066