| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
Dossier Asie : reconstruire après le tsunami

Le contexte social et politique

Publié le 16.06.2005 Mis à jour le 27.08.2012

Un conflit armé depuis 1976

Comme d’autres provinces indonésiennes, Aceh est le théâtre, depuis 1976, d’une rébellion, animée par le GAM (Mouvement pour un Aceh Libre), qui s’explique en partie par le sentiment des habitants d’Aceh d’être marginalisés par le pouvoir central de Jakarta et dépossédés de leurs ressources en hydrocarbures.

Avant le tsunami, la province d’Aceh était complètement fermée à l’extérieur et contrôlée par l’armée indonésienne. En 2003, Jakarta y avait instauré la loi martiale et lancé une vaste offensive pour éradiquer le GAM.

Le tsunami a changé la donne. Les deux parties au conflit ont repris les négociations et pourraient signer un accord de paix le 15 août prochain. Mais sur le terrain, les affrontements entre militaires et rebelles armés se poursuit depuis la catastrophe. Les militaires souhaitent garder la main-mise sur les opérations humanitaires. Pour la population, les multiples violations des droits humains et violences commises par les militaires et les séparatistes les discréditent fortement.

Un contexte religieux sensible

Dans cette région fermée au reste du monde, l’arrivée soudaine d’acteurs étrangers a créé des tensions.

Aceh est une province particulière, réfractaire au pouvoir central, réputée pour sa ferveur religieuse musulmane la province est très attachée à un islam strict et conservateur, mais politiquement modéré. Elle est si singulière que les ONG indonésiennes n’y interviennent qu’à travers des ONG locales.

À la faveur de la situation post-tsunami, des groupes d’islamistes radicaux ont pris position à Aceh et utilisent l’aide pour rallier les populations à leur cause. Ils ont rejeté l’aide occidentale dénonçant le prosélytisme d’associations chrétiennes.

Pas toujours sans fondements. Des organisations européennes et américaines ont commis quelques maladresses qui ont indisposé la conférence épiscopale indonésienne elle-même.

Le conflit à Aceh
Implications du conflit séparatiste d’Aceh pour les opérations de secours en Indonésie
Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066