| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

La suspension des sanctions économiques et politiques semble prématurée

Publié le 24.04.2012 Mis à jour le 27.03.2013

Au vu de la situation des populations des régions ethniques non pacifiées à ce jour, en particulier dans l’État Kachin, où la situation continue de se dégrader, le CCFD-Terre Solidaire juge prématurée la suspension des sanctions économiques et politiques

Décidée le 23 avril par le conseil de l’Union européenne .

Dans le seul État Kachin, selon nos partenaires birmans, près de 100 000 personnes auraient été déplacées par les combats tandis que seuls deux convois humanitaires ont pu pénétrer depuis juin 2011 dans certaines zones sous contrôle des groupes d’opposition.

Selon Juliette Louis-Servais, chargée de mission pour la Birmanie, « dans les semaines qui viennent, l’Union européenne doit peser fortement en faveur des mesures dont ont urgemment besoin les populations civiles dans cet État : arrêt des exactions, accès humanitaire, retour progressif et volontaire des populations déplacées et déminage de toutes les zones polluées.

De plus, le CCFD-Terre Solidaire déplore que l’Union européenne n’ait pas demandé de garanties au gouvernement birman pour faire en sorte que l’exploitation du bois, des métaux et des pierres précieuses (secteurs touchés par les sanctions économiques) - dont les conditions d’exploitation sont à l’origine de l’exacerbation des conflits et de la violence - ne contribue plus à la détérioration de la situation des populations de ces régions ».

Contact :
Véronique de La Martinière : 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066