Publié le 10.03.2011 • Mis à jour le 15.09.2016

Aide et soutien psychologique auprès des orphelins de la guerre

"L’éducation, c’est l’avenir de la Bosnie-Herzégovine", cette association fondée par Jovan Divjak et partenaire du CCFD-Terre Solidaire, a pour principal objectif de prendre en charge les orphelins de la guerre : bourses scolaires, voyages de groupes et soutien matériel aux familles d’accueil.

Partenaire(s) :

Contexte :

La guerre qui a sévi en Bosnie-Herzégovine de 1992 à 1995 a profondément et durablement marqué le pays et ses habitants. Quinze ans après, la société ébranlée n’est toujours pas reconstruite : familles disloquées, déplacements forcés des populations, démembrement de la société par la politique de la purification ethnique...

A cela, s’ajoute la situation politique toujours instable, où les tensions et les provocations nationalistes sont constantes, et une situation économique catastrophique, où ne naissent que peu d’espoirs d’amélioration. Dans ce contexte, les jeunes et les enfants orphelins de la guerre (dont on estime le nombre à 25 000) sont la couche de la population la plus fragilisée. De plus, il n’y a pas de prise en charge clinique du syndrome post-traumatique.

Jovan Divjak, ancien militaire de l’armée bosniaque a créé cette association à la fin de la guerre.

L’objectif était avant tout de prendre en charge les orphelins de la guerre : bourses scolaires, voyages de groupes et soutien matériel aux familles d’accueil.

Jovan Divjak a été arrêté par les autorités autrichiennes dans la nuit du 3 mars 2011, pour en savoir plus et signer la pétition, cliquer ici

Objectifs :

Offrir aux enfants et aux jeunes Bosniens un soutien moral et psychologique, leur permettre de dépasser les traumatismes de la guerre et d’envisager le futur de manière plus positive, sensibiliser les autorités à l’avenir de la jeunesse.

Activités :

Ateliers mensuels de 15 personnes : écoute des jeunes, développement personnel et créatif, expression des angoisses, peurs... ateliers créatifs (théâtre, films, jeux, artisanat...), réunions de suivi et de bilan : mise en relation entre les psychologues et assistants sociaux avec les représentants de l’administration.

Nos projets

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

16 janvier 2018

Birmanie : se former aux pratiques alternatives pour s’émanciper des grandes entreprises étrangères

En Birmanie, le Gaia Sustainable Management Institute (GSMI), organisation partenaire du CCFD-Terre Solidaire, développe des pratiques (...)

15 septembre 2017

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

S’informer

6 August 2018

Promouvoir une « culture de la rencontre », au service de la paix

Dans un monde marqué par les tensions et les conflits, le Pape François prône une culture de la rencontre. Dans une émission spéciale, la (...)

19 juillet 2018

En Bosnie, le tourisme responsable fait naître des espoirs

FDM n°305

Doté d’un fort potentiel, la Bosnie se prépare à l’arrivée de vacanciers dans les villages et montagnes autour de Sarajevo. Une dynamique qui (...)

19 juillet 2018

L’espérance collective est notre force (Edito)

FDM n°305

Il y a 20 ans, lorsque j’étais animateur diocésain au CCFD-Terre Solidaire à Orléans, nous venions de commencer des relations partenariales (...)