Un avenir sans faim

Publié le 22.09.2005 • Mis à jour le 06.02.2013

Aider le retour de familles bosniaques à Bratunac

Les guerres des Balkans, dans les années 1990, ont été des conflits meurtriers et fratricides. Des massacres ont été commis, générateurs d’exode et de haine entre les communautés.

Dans certaines régions, la génération des 30-50 ans a disparu. Aujourd’hui, un pays comme la Bosnie-Herzégovine vit une des heures difficiles avec une séparation entre communautés et une situation économique catastrophique. Le retour des réfugiés d’hier, victimes de la "purification ethnique", ne s’effectue que timidement. De plus, la communication entre les anciens et les plus jeunes passe mal.

Le projet

La localité de Bratunac, près de Srebrenica, comptait 33000 habitants avant la guerre, en partie bosniaques et en partie serbes. Après la guerre, il ne restait que 20000 habitants, tous Serbes. L’association Enfants Europe Bosnie s’est donné pour objectif de favoriser le retour de familles bosniaques à Bratunac en relançant l’élevage de volailles, traditionnel dans la région mais qui avait disparu, et en incitant les générations à travailler ensemble.

Les réalisations

  • Des petites exploitations familiales de polyculture et élevage avicole ont été créées. Des filières de production et de commercialisation ont été remises sur pied. Le projet a été intégré dans un programme plus vaste visant à promouvoir des productions diversifiées. Grâce à ces nouvelles perspectives d’emploi, des familles ont choisi de rester vivre et travailler à Bratunac. D’autres sont revenues s’y installer, après des années d’exil : 150 familles ont ainsi fait le chemin du retour, soit 750 personnes.
  • Le projet s’est traduit par de nombreuses réalisations positives : échanges d’expériences et de savoir-faire au bénéfice des agriculteurs, création de mini-élevages, prêts consentis pour démarrer des exploitations, essais de travail en commun dans le cadre de structures associatives et solidaires, création d’emplois.
  • A plus long terme, ce projet a contribué une culture de paix fondée sur la mise en œuvre de réalisations communes profitables à tous.

Nos projets

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

15 juin 2016 RNSCM

Nicaragua : Sheila Reyes, au plus près des migrantes

Dans un pays étranglé depuis des années par la crise économique, de nombreux Nicaraguayens ne trouvent d’issue à leur situation personnelle (...)

S’informer

25 septembre 2017

Au Mexique, la disparition de 43 étudiants reste toujours impunie

Il y a trois ans, le 26 septembre 2014, 43 étudiants mexicains disparaissaient près de la ville d’Iguala. Une loi sur les disparitions est (...)

2 août 2017

En Cisjordanie, le théâtre pour guérir et construire

299 Juin

En 1997, trois acteurs et un musicien décident de créer à Hébron, en Cisjordanie, la compagnie Yes Theatre, aujourd’hui soutenue par le (...)

24 juillet 2017

Brésil : une mère obtient justice pour son fils, jeune noir des favelas, assassiné (témoignage)

Marcia de Oliveira Silva Jacintho a perdu son fils de 16 ans assassiné en 2002 par des policiers de Rio de Janeiro. Accompagnée par la (...)