Publié le 31.05.2012 • Mis à jour le 04.03.2013

Appel à une mobilisation contre la négation du génocide

Vingt ans après le début de la guerre en Bosnie-Herzégovine (ex-Yougoslavie), huit associations veulent rendre hommage aux victimes civiles de la région de Prijedor, située au nord de ce pays.

En mai 1992, des milliers de personnes non serbes y furent arrêtées, rassemblées dans des camps, affamées, torturées et tuées. Contrairement à Sarajevo ou Srebrenica, rien n’informe aujourd’hui des atrocités qui se commirent dans ces camps devenus des lieux en apparence paisibles. Le maire de Prijedor, ville qui fait aujourd’hui partie de la République Serbe de Bosnie-Herzégovine, a par exemple interdit toute commémoration des événements dans sa municipalité en raison de l’emploi du mot génocide par les organisateurs.

Les associations locales, dont plusieurs sont partenaires du CCFD-terre solidaire, veulent rompre le silence sur ce passé particulièrement pesant de leur ville et appellent à une mobilisation locale et internationale par l’intermédiaire d’une campagne « Arrêtons la négation du génocide ». « Car si nous ne faisons pas face à notre passé sinistre, nous et nos enfants n’aurons pas de meilleur futur » explique les associations dans leur lettre au maire de Prijedor. En ce 31 mai, elles appellent notamment au port d’un brassard blanc sur son bras ou son profil Facebook.

Pour en savoir plus :
Commémoration : Sur les traces des derniers camps de concentration d’Europe
http://bhinfo.fr/prijedor-2012-sur-les-traces-des,2531/

Lettre ouverte au Maire de Prijedor
http://bhinfo.fr/prijedor-1992-2012-lettre-ouverte,2731/

Pour prendre part à la campagne :
http://stopgenocidedenial.org/comment-prendre-part-a-notre-campagne/

Sur Facebook :
http://www.facebook.com/StopGenocideDenial

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

8 août 2016

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

20 juin 2016

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

S’informer

19 juillet 2018

En Bosnie, le tourisme responsable fait naître des espoirs

FDM n°305

Doté d’un fort potentiel, la Bosnie se prépare à l’arrivée de vacanciers dans les villages et montagnes autour de Sarajevo. Une dynamique qui (...)

19 juillet 2018

L’espérance collective est notre force (Edito)

FDM n°305

Il y a 20 ans, lorsque j’étais animateur diocésain au CCFD-Terre Solidaire à Orléans, nous venions de commencer des relations partenariales (...)

13 de julio de 2018

¿Qué hacen los miembros de la Unión europea para que la ONU acabe con la impunidad de las empresas multinacionales?

Un colectivo de 36 organisaciones de la sociedad civil (asociaciones y sindicatos) interpeló a los Estados miembros de la Unión europea (...)