Noël contre la faim

Publié le 19.05.2009 • Mis à jour le 09.07.2012

5e marche pour la paix

juillet 2009 - Bosnie-Herzégovine.

La 5e marche pour la paix aura lieu en juillet 2009.

Le parcours se fera entre Tuzla et Srebrenica (Bosnie-Herzégovine), pour commémorer le massacre du 11 juillet 1995.

La 5ème Marche aura lieu sur une centaine de kilomètres, sur la trajectoire de la colonne des 14.000 hommes partis de Srebrenica le 11 juillet 1995, après l’attaque des forces serbes et l’abandon par l’ONU de la « zone de sécurité ».

La Marche va - symboliquement - dans le sens du retour. Elle part de Nezuk, village à 30 km de Tuzla, sur l’ex-ligne de front, dont les habitants ont accueilli le 17 juillet les 6500 survivants de la colonne.

Afin d’alléger de 6 km le parcours, identique à la marche de 2008, des navettes entre Cernivor et Snagovo seront assurées.

Elle traverse la vallée de Kamenica, le mont Udric, Cerska, et le dernier jour, passe par les principaux lieux du génocide entre Pobudje et le Mont Bulim.

Chaque marcheur est accueilli par les habitants de ces régions rurales et isolées en reconstruction.

Le 11 juillet les marcheurs prendront part à la Commémoration du génocide de Srebrenica au Memorial de Potocari où, chaque année, 30.000 personnes entourent les proches des victimes.

 

Cette Marche veut rendre hommage aux milliers d’hommes sans défense tués dans leur fuite. C’est le plus grand massacre commis en Europe après 1945, à la fin du génocide subi par la Bosnie entre 1992 et 1995.

En marchant au côté des Srebreniciens, le Comité d’Organisation veut aussi apporter sa contribution à la résolution des problèmes présents. La région de Srebrenica a été attribuée, par les Accords de Dayton, à la "République serbe de Bosnie", fondée par Karadzic et Mladic.

Le Comité d’Orgnanisation désire que l’Europe prenne ses responsabilités et soutienne un travail de mémoire, de reconnaissance des crimes et de réconciliation, afin que les personnes des différentes communautés puissent revivre ensemble dans le cadre d’une République de Bosnie-Herzégovine réunifiée.

C’est pourquoi le Comité d’Organisation considère que la participation de marcheurs de toute l’Europe et des anti-fascistes de Serbie, comme les « femmes en noir », est bienvenue. Cette marche se fait également en soutien aux projets de reconstruction présentés par les associations locales.

 

Informations sur la Marche :

La marche est gérée par un Comité d’organisation. Des véhicules d’accompagnement sont utilisés pour le transport des bagages, et de dépannage en cas de problème.

Hébergement chez l’habitant (7 euros la nuit), ou sous tente.

Les rares zones encore minées sont bien signalées. Il n’y a eu aucun incident lors des Marches depuis 2005.

Voyage en bus avec Bosna Tour, au départ de Genève, Lausanne, Berne ou sud du Tessin.

Départ en bus le 5 juillet de Genève vers midi.
Arrivée à Tuzla environ 22h plus tard.

Prix du billet aller-retour : 200 euros.
Forfait participation : 90 euros comprenant nuits, transport bagages, repas.

Pour en savoir plus sur la marche et le séjour, contactez Ivar Petterson par email : petterson.ivar@sunrise.ch.

 

Fiche de renseignements sur la 5e marche de la paix

Indications complémentaires, programme et informations techniques

Nos projets

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

S’informer

20 April 2018

Au Niger : demande de libération immédiate pour les représentants de la société civile arrêtés

Au Niger, deux vagues d’arrestations viennent de cibler des acteurs de la société civile protestant contre la nouvelle loi de finance 2018 (...)

10 avril 2018

Qui sont les Rohingya, menacés d’anéantissement en Birmanie ?

Qui sont les Rohingya ? Pourquoi sont-ils persécutés ? Un rapport très documenté, publié par l’association Info Birmanie, soutenue par le (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

Selon la société civile, au moins 180 000 personnes sont portées disparues au Mexique. Démunies face à des autorités corrompues et liées au (...)