Publié le 05.05.2006 • Mis à jour le 14.01.2014

Favoriser la scolarisation des enfants roms roumains installés en Ile de France

L’avenir des enfants Roms passe par l’école 

Le contexte

Entre 4000 et 5000 Roms roumains vivent en Ile de France, dont 500 enfants. Ils cumulent les difficultés : exclusion et précarité sur le plan juridique, installation sur des terrains non autorisés et dans des zones à risque, logements insalubres, etc. L’ASAV (Association pour l’accueil des voyageurs) a été créée en 1990 pour aider deux types de populations tsiganes installées en France : les Gens du voyage et les Roms roumains, qu’ils soient itinérants ou sédentarisés.

Le projet

L’ASAV entend favoriser la scolarisation des enfants Roms roumains installés en Ile de France, spécialement dans le département de Seine-Saint-Denis où 200 d’entre eux résident. Cette scolarisation se heurte à de nombreux obstacles, émanant des municipalités, des établissements scolaires et des familles elles-mêmes. Des freins d’ordre juridique interviennent également ; ils sont liés aux expulsions de terrains et aux évolutions législatives contraignantes de la demande d’asile. Deux médiateurs de l’association, parlant roumain, sont chargés d’améliorer les conditions de la scolarisation de ces enfants.

Les réalisations

Les médiateurs de l’ASAV organisent des réunions collectives avec les familles dans le but de leur faire prendre conscience du rôle de l’école et de l’intégration. Des films leur servent de support d’intervention. Ils mènent un travail de sensibilisation et de médiation avec les communes d’accueil des Roms, que ce soit auprès des élus ou auprès des services. Ils collaborent avec les enseignants affectés aux missions de soutien à la scolarisation des enfants du voyage. L’association initie des actions auprès des tribunaux administratifs en cas de refus de scolarisation.

lien vers le site Citoyens à part entière

Nos projets

11 janvier 2019

Mexique : sur les routes de l’exil, une femme et deux hommes témoignent

Manolo, Octavio, et Malvina ont trouvé refuge à la Casa Mambré, un point d’accueil créé par les sœurs scalabriniennes au Mexique et soutenu (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

S’informer

5 février 2019

Au Mexique, une maison d’accueil pour personnes migrantes victimes de violence

307 - DECEMBRE

La Casa Mambré, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permet aux migrants victimes de violences de souffler et de se projeter à nouveau (...)

5 février 2019

Comment les migrants maliens soutiennent le développement de leur pays d’origine

Représentant près d’un tiers de la population du Mali, la diaspora joue un rôle majeur dans le développement du pays. L’association GRDR, (...)

1er février 2019

Migrants en Méditerranée : Lettre ouverte aux Ministres de l’Intérieur et de la Justice sur les procédures de débarquement

Migrations : Adopter des procédures européennes de débarquement rapides et prévisibles Paris, jeudi 31 janvier 2019. Monsieur (...)