Publié le 18.07.2006 • Mis à jour le 06.02.2013

Aider les familles de réfugiés du Kosovo

Suite à la guerre au Kosovo, de nombreux Serbes et Roms vivant dans cette province se sont réfugiés en Serbie. Dans ces familles, un certain nombre d’enfants souffrent de retards de développement.

Un espoir pour les enfants

Ils doivent affronter, de plus, les difficultés nées des suites de la guerre et de l’exil : logement dans des centres collectifs, perte d’un ou des deux parents, insécurité sociale et économique, etc.Plus que d’autres, ils rencontrent des difficultés à entrer en relation avec leur entourage. En Serbie, peu de professionnels sont compétents pour s’occuper de ces enfants retardés et les institutions étatiques spécialisées sont rares. Les parents sont désemparés ; ils ne savent que faire de leur enfant.

Le partenaire

Depuis 1995, Group 484 se donne pour objectif de construire du lien social entre la société serbe et les Serbes arrivants des zones de guerre. Au-delà de son action, Group 484 a été un espace pour une expression critique à l’égard de la politique nationaliste et militariste qui a conduit la Serbie dans la guerre.

Le projet

Soutenir des enfants et des adolescents ayant des troubles du développement, originaires de familles originaires du Kosovo réfugiées en Serbie. Sans ce but, Group 484 organise des activités en direction d’enfants rencontrant des retards divers : difficultés d’apprentissage, troubles des sens, déficience intellectuelle, etc.

Les réalisations

  • Group 484 a créé un club dont les bénéficiaires sont les enfants en difficulté, au nombre d’une quarantaine.
  • Des entretiens individuels sont menés avec les enfants et leurs parents.
  • Des activités et travaux en groupe ont lieu pour les enfants et les jeunes.
  • Des ateliers de réflexion sont organisés une fois par semaine pour les parents. Les volontaires donnant de leur temps pour ce travail bénéficient de séminaires de formation.
  • Enfin, Group 484 met en place des groupes de réflexion sur les droits des enfants et des jeunes.

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

S’informer

6 August 2018

Vidéo : Promouvoir une « culture de la rencontre », au service de la paix

Dans un monde marqué par les tensions et les conflits, le Pape François prône une culture de la rencontre. Dans une émission spéciale, la (...)

24 juillet 2018

Au Niger : Soulagement après la libération de 6 acteurs de la société civile

Le CCFD-Terre Solidaire est heureux et soulagé d’apprendre la libération de 6 acteurs de la société civile nigérienne emprisonnés depuis (...)

20 juillet 2018

Niger : Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort doivent être libérés (communiqué)

Alors que le verdict du procès des défenseurs des droits humains au Niger est attendu pour mardi 24 juillet, il est plus que temps pour (...)