Publié le 18.12.2008 • Mis à jour le 29.06.2012

Nebojša Popov vient de recevoir le prix Konstantin Obradović

Promotion des droits de l’homme.

Sociologue et rédacteur en chef du journal Republika, Nebojša Popov vient de recevoir le prix Konstantin Obradović pour la promotion des droits de l’homme. Cette distinction est décernée chaque année par le Centre des droits de l’homme de Belgrade.
Créé il y a 20 ans, Republika est un magazine qui plaide le refus de la peur, de la haine et de la violence. Rare journal indépendant serbe, ses journalistes ont axé leurs écrits sur l’attitude de la Serbie vis-à-vis du passé, sur l’absence de responsabilité face à la politique de purification ethnique. Ils ont aussi démarré un travail sur les enjeux économiques et environnementaux.

Le partenariat entre le Comité catholique contre la faim et pour le développement et l’association Res Publicar, présidée par Nebojša Popov, s’inscrit dans la durée : il s’est établi au départ dans le contexte de la guerre en ex Yougoslavie et du régime de Slobodan Milosevic.
Dans la Serbie post-guerre et post-Milosevic, il s’est poursuivi pour soutenir une publication indépendante qui porte le débat public sur tous les sujets de politique et de société en Serbie.

Res publica organise des tables rondes dans toute la Serbie et des conférences sur les sujets de la démocratie, de la société civile, des médias et de la coopération avec les pays voisins. Elle coopère avec d’autres ONG , telles le Centre antiguerre, le Centre belgradois pour les droits de l’homme, l’Union des petits actionnaires, le Conseil contre la corruption...

Né à Zrenjanin en 1939, Nebojša Popov vit à Belgrade depuis 1958. Docteur en philosophie, sociologue, il a étudié le féminisme en Serbie. Il a fondé l’Association pour l’initiative démocratique yougoslave (UJDI) et participé à la création de la Commission yougoslave pour la vérification des droits des Albanais et des Serbes au Kosovo ainsi que du Centre pour l’action contre la guerre.

Selon le jury du prix Konstantin Obradović, Nebojša Popov s’est toujours trouvé « à tout endroit où il fallait défendre les hommes contre les atteintes à leur liberté, à leurs droits et à leur vie ». Il n’a jamais hésité à s’engager en faveur de la défense des droits à la liberté de ceux qu’il combattait politiquement.

Si vous savez lire le serbe, allez sur le site de RepubliKa

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

8 août 2016

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

20 juin 2016

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

S’informer

13 de julio de 2018

¿Qué hacen los miembros de la Unión europea para que la ONU acabe con la impunidad de las empresas multinacionales?

Un colectivo de 36 organisaciones de la sociedad civil (asociaciones y sindicatos) interpeló a los Estados miembros de la Unión europea (...)

12 July 2018

What are the European Union and its individual Member States doing at the UN to stop corporate impunity?

On 11 July 2018, during the consultations taking place at the UN, a group of 36 civil society organisations called on the Member States (...)

12 juillet 2018

Que font les Etats membres de l’Union européenne à l’Onu pour mettre fin à l’impunité des multinationales ?

Ce 11 juillet 2018, un collectif de 36 organisations de la société civile (associations et syndicats) a interpellé les Etats membres de (...)