Publié le 08.07.2009 • Mis à jour le 21.09.2012

Le partenariat, une solidarité sans assistanat

Rompant avec les pratiques de pure assistance, la relation de solidarité mise en oeuvre par le CCFD-Terre Solidaire repose sur la notion de partenariat.

Le CCFD-Terre Solidaire n’envoie pas d’expatriés, ni de matériel, il n’a pas d’antenne ni de mission à l’étranger.

Le CCFD-Terre Solidaire renforce les acteurs locaux du développement. Ils sont proches, parfois issus même des milieux sociaux concernés. Ils connaissent leurs besoins, les modalités pour établir une relation saine avec des milieux socialement et humainement fragiles, voire politiquement exposés.

Parmi les critères de choix de ses partenaires, la dimension d’initiative est fondamentale. Ce n’est pas l’argent proposé par le CCFD-Terre Solidaire qui suscite le projet, mais l’initiative d’une structure locale, même légère, que le CCFD encourage, renforce grâce aux fonds qu’il met à sa disposition.

Le CCFD-Terre Solidaire n’est pas non plus un opérateur technique de projets conçus de l’extérieur. C’est la vision que les acteurs ont de leur propre avenir, de leur chemin vers une amélioration de leur condition que le CCFD-Terre Solidaire étudie et décide ou non d’appuyer.

L’appui du CCFD-Terre Solidaire peut prendre diverses formes

Le financement d’activités et de projets de terrain qui améliorent concrètement les conditions de vie des populations : création d’écoles, accès à l’eau, essor de l’agriculture villageoise, création d’activités génératrices de revenus,structuration d’association.

La mise en réseau et l’échange d’expériences entre les différents acteurs. Regroupement régional d’organisations paysannes, mise sur pied d’un réseau de micro-crédit...

L’objectif est de favoriser chez les acteurs sociaux une vision élargie de leur situation, de devenir un interlocuteur crédible par les centres de décision locaux, régionaux, nationaux, voire internationaux.

La participation aux événements internationaux, comme le Forum social mondial (et ses déclinaisons continentales, régionales, locales), les contre-sommets au G8, les réunions de l’OMC, les sommets des Nations unies...

Ce sont des moments et des lieux dans l’élaboration des perspectives de développement. C’est donc à la fois l’occasion de percevoir les enjeux transnationaux qui déterminent des situations locales, et de pouvoir contribuer à l’élaboration d’une parole peu entendue.

L’appui à des campagnes d’opinion et de plaidoyer internationales pour peser sur des enjeux concrets déterminants pour le développement :

  • la campagne internationale en faveur de l’annulation de la dette des pays pauvres (Jubile 2000)
  • l’organisation d’un séminaire sur la situation de la femme au Maroc
  • des campagnes en faveur de la valorisation et de la commercialisation des céréales locales en Afrique...

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

26 juillet 2018

Le niébé, un haricot au coeur de la bataille pour les semences paysannes

Le niébé est un haricot très populaire en Afrique de l’Ouest, et particulièrement nutritif. Pour le promouvoir et le protéger, l’AOPP, une (...)

S’informer

15 octobre 2018

Les pistes inexplorées pour ne pas dépasser les 1,5°C (Rapport)

Le rapport du GIEC paru la semaine dernière nous confirme qu’il est possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C et respecter (...)

11 October 2018

UN Treaty on transnational corporations and human rights: the moment of truth for France?

On 26 June 2014, the United Nations Human Rights Council established an intergovernmental working group to draw up ‘an international (...)

8 octobre 2018

Traité ONU sur les entreprises transnationales et les droits humains : l’heure de vérité pour la France ?

Le 26 juin 2014, le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies a établi un groupe de travail intergouvernemental afin « d’élaborer un (...)