| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

Maghreb

En décembre 2010, Mohamed Bouazizi, vendeur de rue ambulant du sud de la Tunisie, se fait une nouvelle fois confisquer par la police sa modeste charrette, indispensable à son travail. Il s’immole par le feu. Son acte de désespoir marque le début d’une grande vague de contestation des jeunes dans le monde arabe, qui emporte avec elle les régimes corrompus de Tunisie et d’Egypte.
Aujourd’hui, en Algérie, au Maroc et en Tunisie, les inégalités économiques et le chômage des jeunes restent au cœur des préoccupations de la population. Au Maghreb, nous soutenons des associations locales, des mouvements sociaux, des syndicats et des communautés porteuses d’alternatives citoyennes et socio-économiques.

©Osae

Au Maghreb, le chômage des jeunes est une préoccupation pour l’ensemble des pays de la région. En Algérie et au Maroc, le chômage touchait en 2018 plus de 25% des jeunes, et 35% en Tunisie. Autre phénomène préoccupant, les inégalités entre les élites favorisées intégrées à la mondialisation et les populations pauvres vivant du secteur informel ou dans les régions rurales se développent. Les différences d’accès au travail, à la santé, à l’eau, à l’éducation, à l’alimentation entretiennent un sentiment d’injustice.

Favoriser la proposition d’un modèle économique et agricole plus favorable aux populations et à l’environnement

La question sociale et la dignité des habitants, au cœur des revendications des printemps arabes, sont toujours des questions essentielles. Le Maroc a connu en 2017 un grand mouvement de contestations populaires dans la région du Rif. En Tunisie des protestations dans la région marginalisée du Sud Est ont éclaté contre l’exploitation du phosphate par des entreprises étrangères (notamment françaises) dont les revenus et les emplois ne bénéficient pas à la population de la région…

En cause des modèles de développement non-redistributifs qui répondent aux intérêts des élites locales et des acteurs économiques étrangers, mais prennent peu en compte la population et l’environnement. A cela s’ajoute les recommandations des institutions financières internationales prônant l’austérité et qui ont un impact direct sur la réduction des services public.

En Tunisie le CCFD-Terre Solidaire soutient le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux qui s’est créé en 2011. Il aide les mouvements sociaux à contribuer au débat public sur les choix de politique publique en matière de développement. Il est aussi porteur d’alternatives grâce à son Observatoire Social Tunisien et à ses sections locales à travers le pays.

Au Maghreb, les enjeux alimentaires sont emblématiques des déséquilibres des choix économiques dominants. Le secteur agro-exportateur, qui concentre les terres dans les mains d’une toute petite minorité, ne se préoccupe guère d’une gestion durable des ressources naturelles, notamment l’eau, ni des droits des femmes et des hommes journaliers largement exploités. C’est lui qui attire pourtant les subventions. En parallèle, l’agriculture familiale, qui fait vivre un grand nombre de famille, est délaissée. Confrontée à la concurrence des produits de l’agro-industrie, elle bénéficie de peu d’appui alors que les jeunes des régions rurales ne trouvent pas d’emplois.

Le CCFD-Terre Solidaire soutient des acteurs qui poussent à la mise en place d’un modèle agricole plus juste, comme la FNSA, syndicat agricole marocain, et l’Observatoire de la souveraineté alimentaire et l’environnement en Tunisie. D’autres organisations mettent localement en place des pratiques alternatives : agroécologie, économie sociale et solidaire.

Soutenir l’émergence des sociétés civiles

Au Maghreb, le CCFD-Terre Solidaire apporte son appui aux voix citoyennes, notamment celles des régions marginalisées et des jeunes. Dans le sillage du printemps arabe, une attention particulière est portée aux mouvements citoyens de lutte qui se sont créés : pour le droit à l’emploi, le droit à l’eau, le droit à un environnement sain et non-pollué, le droit au logement, etc.

Ces formes de mobilisation sont des espaces importants de transformation sociale dans la région. L’association Nomad08 a par exemple fortement contribué à faire émerger la question de l’eau dans le débat public en Tunisie et a construit un système d’alertes lorsqu’une coupure ou un incident lié à l’eau est en cours.

Promouvoir l’égalité femmes hommes

Au Maghreb, le patriarcat et les inégalités entre les femmes et les hommes constituent de véritables entraves au développement. Avec nos organisations partenaires nous favorisons le questionnement des rôles assignés aux femmes et aux hommes afin de faire évoluer la question au sein de leurs structures et de la société.
Nous nouons aussi des partenariats spécifiques avec des associations de femmes, au Maroc ou en Algérie où la situation des droits des femmes est la plus critique.

Promouvoir le droit international et les droits humains

Les trois pays du Maghreb restent marqués par la restriction de la liberté d’expression et la répression des organisations de la société civile, à des degrés différents : entre l’Algérie très répressive et la Tunisie en transition démocratique fragile, le Maroc revient depuis quelques années vers une pratique plus autoritaire du pouvoir.

Dans ce contexte, la France, qui entretient des liens privilégiés avec le Maghreb, a un rôle essentiel. Le CCFD-Terre solidaire défend une diplomatie axée sur le respect du droit et non pas guidée par les intérêts économiques. Dans le cadre du conflit au Sahara occidental, le CCFD-Terre solidaire soutient des acteurs qui œuvrent pour une résolution juste du conflit, basée sur le droit international.

Soutenir la solidarité avec les migrants

Le CCFD-Terre Solidaire appuie les associations de migrants en France qui veulent contribuer au développement de leur région d’origine comme IDD au Maroc. Nous soutenons plusieurs organisations qui viennent en aide aux migrants subsahariens au Maghreb. C’est le cas de Rencontre et Développement en Algérie ou de ABCDS au Maroc…

pays
Agenda
  • Du 20 septembre 12:00 au 21 septembre 12:00
    Climat, justice sociale : Mobilisation générale
    Toute la France
  • Samedi 12 octobre 14:00-20:00
    "Les femmes par qui le courage arrive"
    PARIS
Se mobiliser
Nos communiqués
Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066