Un avenir sans faim

Publié le 07.09.2009 • Mis à jour le 06.02.2013

Accès à l’éducation et à la santé pour les enfants des chiffonniers du Mokattam au Caire

Le quartier Mokattam du Caire abrite l’une des plus importantes communautés de chiffonniers. En 1999 la fermeture de l’usine à compost et le transfert du tri des déchets ont entraîné une amélioration substantielle des conditions sanitaires. Accès à l’éducation et à la santé pour les enfants des chiffonniers du Mokattam au Caire.

Partenaire(s) :

Ce changement a favorisé une meilleure organisation sociale et économique des chiffonniers. Les enfants ont été déchargés des tâches les plus insalubres et se sont alors retrouvés plus disponibles pour les activités sociales, culturelles et éducatives proposées par l’APE (Association pour la Protection de l’Environnement).

Face aux demandes croissantes des familles, le local dont dispose l’association ne suffit plus, c’est pourquoi elle souhaite aménager une école et un jardin à l’emplacement de l’ancienne usine à compost. A travers l’APE, le CCFD-Terre solidaire soutient essentiellement la cause des enfants dans ce quartier difficile du Caire.

Historique de l’Initiative :

En 1997 : Les chiffonniers du Caire sont confrontés à de sérieux problèmes sanitaires. Leurs conditions de travail particulièrement difficiles les exposent à différentes maladies. De plus, leur bétail est menacé par la contamination due aux résidus toxiques des déchets (cadmium et le plomb). En 1994 la chute de la falaise, qui abritait une décharge, a remis en question tout le système de nettoyage du bidonville.

Les bénéficiaires :

Les bénéficiaires directs sont les enfants de 6 mois à 6 ans. Indirectement ce sont près de 1000 bénéficiaires, essentiellement les familles de chiffonniers du quartier Mokattam au Caire.

Les objectifs :

L’objectif principal est d’aider les familiales de chiffonniers à travers des activités éducatives et préventives, mais aussi de sensibiliser les habitants du Caire du rôle crucial des chiffonniers dans le traitement et le recyclage des déchets.

Activités :

  • Mise en place d’une garderie pour les jeunes enfants, intégrant un programme de santé publique et d’hygiène ;
  • Programme d’alphabétisation pour les enfants en âge d’être scolarisés ;
  • Soutien aux familles dans leurs différentes démarches ;
  • Prise en charge des besoins médicaux et suivi social des familles en difficultés ;
  • Formation artisanale pour les jeunes filles (tapis, papier, tissus... à base de produits recyclés).

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

S’informer

12 octobre 2017

Madagascar : Libération immédiate demandée pour le militant Raleva

M. Raleva, défenseur des droits environnementaux, est emprisonné à Madagascar depuis le 27 septembre 2017. Son tort : s’être opposé à un (...)

8 septembre 2017

Brésil : en Amazonie, une réserve naturelle sauvée du désastre minier

Le gouvernement Temer est contraint d’annuler le décret qui abrogeait une réserve naturelle en Amazonie. La forte mobilisation de la (...)

18 août 2017

Elles, ils ont fait plier Monsanto

300 - Juillet-Août

Le Burkina Faso se libère du coton Bt C’est ce qui s’appelle un revirement brutal : il y a trois ans, la variété Bt de Monsanto, (...)