Noël contre la faim

Publié le 01.01.2009 • Mis à jour le 09.05.2016

Les énergies féminines au service de la communauté

A une trentaine de kilomètres de Amman, la capitale jordanienne, le camp de Beqaa qui avait accueilli les réfugiés palestiniens en 1967 s’est élargi d’une annexe de 50 000 habitants.

Leurs besoins excèdent les capacités en services de base -santé, éduc ation- de l’UNRWA, l’agence des Nations-Unies pour l’administration des camps de réfugiés palestiniens.
En longue crise économique depuis la guerre du Golfe, la Jordanie n’a pas les moyens de s’occuper des camps de réfugiés. La vingtaine d’associations qui oeuvrent dans le camp de Beqaa réservent une petite partie de leurs activités aux femmes mais elles sont preque toutes dirigées par des hommes dont l’approche envers les femmes est caritative et émotionnelle.

Le partenaire
Beqaa est la seule association créée, en 1991, et gérée par des femmes du camp au profit direct des femmes et avec une forte ouverture sur l’extérieur. Dirigée par Najeh Abu Hadib, Beqaa veut affirmer les capacités de leadership et d’initiative des femmes pour recréer un brin d’espoir dans le contexte très dégradé de leurs conditions de vie.

Le projet
Spécifiquement, Beqaa encourage l’autonomie des femmes pour la défense de leur statut et libérer leurs énergies. Elle lutte contre la violence faite aux femmes dans la société patriarcale jordanienne et palestinienne. Enfin, elle recherche et diversifie les opportunités de promotion professionnelle et d’accès à l’emploi des femmes diplômées. L’association organise donc des sessions de sensibilisation par le biais d’ateliers d’échanges et de théâtre itinérant, tient une ligne téléphonique d’assistance aux victimes de violences.

Les réalisations
Beqaa a soutenu la création d’une coopérative dont les produits laitiers sont commercialisés directement par les femmes. Elle a accompagné des centaines de femmes au chômage ou jeunes diplômées universitaires dans la recherche de l’emploi ou d’activités génératrices de revenus : rédaction de CV, cours d’informatique, appui en langues étrangères.

Nos projets

1er décembre 2017 Inades formation au Burundi

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

21 juin 2017 Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

S’informer

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

24 novembre 2017

Toujours victimes de violences, les Colombiennes reprennent leur destin en main

302 - Novembre-Décembre

Toujours victimes de violences malgré la fin du conflit armé, les Colombiennes cherchent à se défendre contre ce fléau. À la faveur des (...)

17 novembre 2017

Mieux comprendre le déplacement forcé des populations palestiniennes (diaporama)

Un rapport d’ONG européennes et une exposition photos conçue par des bénévoles du CCFD-Terre Solidaire apportent un regard complémentaire (...)