Publié le 19 octobre 2009

Le Pacte d’Actionnaires de la Sidi

Le 4 novembre 2009, le CCFD-Terre Solidaire a rencontré les responsables des Instituts religieux pour une journée de travail sur l’activité de la SIDI et son fonctionnement.

La journée a commencé par un temps convivial. Après les présentations et l’accueil des 75 participants, nous sommes entrés dans le vif du sujet avec l’intervention de Emmanuel Vuillod, chargé de mission géographique à la SIDI, qui a présenté l’activité des Mutuelles de Solidarité, autour du film sur les MUSO, suivi d’un long échange animé et nourrit de nombreuses questions. Ce temps a permis aux participants de prendre la mesure de tout l’intérêt et de la force du microcrédit pour un développement durable et une plus grande autonomie des personnes et des groupes.

L’après-midi a permis d’aller plus avant dans notre réflexion avec la présentation du fonctionnement de la SIDI et du Pacte d’Actionnaires* : le CCFD-Terre Solidaire et des Instituts religieux souhaitent accueillir, pour le renforcer, les congrégations qui voudraient les rejoindre. Le temps d’atelier qui a suivi a aidé ensuite chaque participant à se faire une idée plus précise d’un engagement possible et de voir comment, concrètement, il est possible d’entrer dans cette chaîne de solidarité : de la finance solidaire ici... au microcrédit là-bas. 

Une journée dense et riche de nombreux échanges et partages d’expériences. Rendez-vous est pris pour poursuivre la réflexion avec ceux et celles qui souhaitent prendre le relai et s’engager à leur tour dans le nouveau pacte qui verra le jour dans le courant de l’année 2010.

Notes

* Pacte d’Actionnaire : Le CCFD et deux congrégations qui ensemble possèdent plus de 50 % du capital de la SIDI, ont signé un « pacte d’actionnaire » garantissant l’objet social de la SIDI. Ils souhaitent accueillir dans ce pacte, pour le renforcer, les congrégations qui voudraient les rejoindre.

* Mutuelle de Solidarité : La mutuelle de solidarité (MUSO) est une structure de financement adaptée au milieu rural mais peut aussi fonctionner dans les quartiers informels des villes. Elle s’inspire de la tontine tout en introduisant des règles comptables simples. Mais, plus que la tontine, elle est un outil de gestion des flux d’argent au village et d’auto organisation des membres d’une communauté. Le concept des mutuelles de solidarité a vu le jour en 1995 au Sénégal. La mutuelle de solidarité est simple de mise en œuvre et pourtant efficace, facilement reproductible car elle repose sur trois principes fondateurs : l’appropriation, l’accumulation et la structuration du milieu.

Nos projets

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

S’informer

13 de julio de 2018

¿Qué hacen los miembros de la Unión europea para que la ONU acabe con la impunidad de las empresas multinacionales?

Un colectivo de 36 organisaciones de la sociedad civil (asociaciones y sindicatos) interpeló a los Estados miembros de la Unión europea (...)

12 July 2018

What are the European Union and its individual Member States doing at the UN to stop corporate impunity?

On 11 July 2018, during the consultations taking place at the UN, a group of 36 civil society organisations called on the Member States (...)

12 juillet 2018

Que font les Etats membres de l’Union européenne à l’Onu pour mettre fin à l’impunité des multinationales ?

Ce 11 juillet 2018, un collectif de 36 organisations de la société civile (associations et syndicats) a interpellé les Etats membres de (...)

Nos rapports