Publié le 22 octobre 2012

Guy Aurenche et François Soulage : Le pari de la fraternité

« Aidons l’argent à quitter les paradis fiscaux ! »
« Le vivre ensemble c’est bien sauf à huit dans une même pièce. »

Ces slogans du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-Terre Solidaire) et du Secours Catholique bousculent l’idée qu’on peut se faire de l’action des associations chrétiennes.

Comment travaillent ces deux associations ? Pourquoi investissent‐elles le champ de l’action en direction des politiques ?...

Interrogés par Aimé Savard, Guy Aurenche et François Soulage, respectivement président du CCFD‐Terre Solidaire et du Secours Catholique, racontent l’aventure de leurs associations dont les modalités d’action sont à la fois différentes et complémentaires. La présence auprès des plus vulnérables, la prise en compte de leur parole et le nécessaire combat pour la justice, bien loin de s’opposer, se rejoignent dans le service du frère inscrit dans l’Évangile. Cette dynamique inspire Diaconia, une démarche qui invite les communautés chrétiennes à découvrir que le service de la fraternité n’est pas l’appendice, mais le coeur de leur foi. Avec les dizaines de milliers de membres de leurs associations, Guy Aurenche et François Soulage témoignent de l’espérance dans un à‐venir commun pour tous les habitants de la planète. Par passion. Par amour de la vie.

Les auteurs

Avocat, Guy Aurenche s’est très tôt investi dans la défense des droits de l’Homme en présidant l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), puis la fédération internationale liée à ce mouvement. Il a été membre de la Commission Justice et Paix (Église catholique de France) et il est président du CCFD‐Terre Solidaire depuis 2009.
Économiste, François Soulage s’est engagé dans l’économie sociale. De 1989 à 1992, il a été délégué interministériel de ce secteur dans le gouvernement de Michel Rocard. Engagé au sein de l’Église catholique du diocèse de Nanterre, François Soulage a été élu président du Secours Catholique en 2008.
Aimé Savard est journaliste. Il a été rédacteur en chef de l’hebdomadaire La Vie.

A paraître le 25 octobre 2012
Le pari de la fraternité
Guy AURENCHE et François SOULAGE
22 € - 240 p. Aux éditions de l’Atelier

Nos projets

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

S’informer

13 de julio de 2018

¿Qué hacen los miembros de la Unión europea para que la ONU acabe con la impunidad de las empresas multinacionales?

Un colectivo de 36 organisaciones de la sociedad civil (asociaciones y sindicatos) interpeló a los Estados miembros de la Unión europea (...)

12 July 2018

What are the European Union and its individual Member States doing at the UN to stop corporate impunity?

On 11 July 2018, during the consultations taking place at the UN, a group of 36 civil society organisations called on the Member States (...)

12 juillet 2018

Que font les Etats membres de l’Union européenne à l’Onu pour mettre fin à l’impunité des multinationales ?

Ce 11 juillet 2018, un collectif de 36 organisations de la société civile (associations et syndicats) a interpellé les Etats membres de (...)

Nos rapports