Publié le 17.05.2016 • Mis à jour le 02.06.2016

La Revue Projet lance une campagne de crowdfunding

Le Front national devient le premier parti de France, la Revue Projet lance une campagne de crowdfunding face à un enjeu exceptionnel pour revitaliser le lien social et la vitalité démocratique.

Il séduit les couches populaires et les jeunes. Il perce même dans des milieux qui s’en pensaient prémunis. Chez les catholiques, 32% des votants se sont exprimés pour ce parti au premier tour des élections régionales de 2015 (24% chez les pratiquants réguliers, un chiffre en forte progression depuis les élections précédentes).

Cette progression interroge largement, jusqu’au sein de mouvements et associations engagés pour la justice sociale, où les discours frontistes, quand ils font écho aux causes défendues, peuvent susciter une certaine confusion. Mais la montée de l’extrême droite en France ne saurait se résumer au FN. Le discours identitaire excluant, la construction de la peur de l’autre sont des ressorts utilisés bien au‐delà.

Où s’arrête aujourd’hui l’extrême‐droite ? Quels facteurs expliquent sa progression, dans de nombreux pays d’Europe ? Quelles digues ont sauté ? Qu’expriment les électeurs par ce vote ? Quelles questions légitimes posent‐ils à notre société ? Quelles réponses apporter ? Comment expliquer que certains pays, certaines régions ou collectivités résistent plus que d’autres à la rhétorique extrémiste ? Que faire, comme citoyen, comme association, comme mouvement ?

Un projet, plusieurs dimensions

Il s’agit d’abord, dans la tradition de la Revue Projet, de consacrer au sujet un numéro documenté, faisant dialoguer universitaires et acteurs de terrain, recueillant des paroles de citoyens, pour concilier les exigences de l’analyse et le besoin de perspectives concrètes, autour de la question « Extrême‐droite : quelles réponses ? » (numéro d’octobre 2016).

Cette réflexion a vocation à toucher au‐delà du lectorat traditionnel de la Revue Projet. C’est pourquoi le journal La Croix a accepté de diffuser le numéro à l’ensemble de ses abonnés, en complément de l’une de ses éditions du mois d’octobre. Il s’agit là d’une occasion de partager les analyses produites avec environ 80 000 exemplaires diffusés (300 000 lecteurs potentiels). Cette opération a bien sûr un coût, qui est estimé à 80 000 €.

Outre l’écrit, cette publication pourrait être l’occasion d’une prise de parole publique sur cette question, à travers l’organisation d’un évènement de médiatisation, de type conférence de presse et/ou appel, réunissant les acteurs qui souhaitent prendre position. L’occasion de montrer avec force que face à l’extrême‐droite, l’engagement avec la conscience de la complexité des enjeux, sans sous‐estimer la légitimité des préoccupations des électeurs, mais avec conviction.

Cette ambition a besoin de vous !

Ne pas stigmatiser, mais prendre au sérieux les préoccupations exprimées par les citoyens. Mettre en valeur les initiatives qui, loin de toute résignation, cherchent à répondre autrement à ces préoccupations et à revitaliser le lien social et la démocratie. C’est tout l’enjeu du numéro d’octobre 2016 de la Revue Projet sur la progression des votes et des idées d’extrême-droite.

Et à enjeu exceptionnel, réponse exceptionnelle ! La Revue Projet souhaite diffuser ce numéro d’octobre 2016 à près de 100 000 exemplaires.

Ce projet n’a de pertinence que porté collectivement. Pour soutenir la Revue Projet pour un financement participatif sur Ulule : www.ulule.com/revueprojet

S’informer

17 mai 2018

Edito : Pour une politique migratoire respectueuse des droits des migrants

FDM n°304

Dans son message du 15 janvier 2017 pour la 103ème Journée mondiale du migrant et du réfugié, le Pape François rappelle que « Les (...)

17 mai 2018

Migrants, dépasser ses peurs pour accueillir

FDM n°304

Au départ hésitante, Sylvie, assistante familiale, accueille chez elle depuis 2016 des jeunes mineurs isolés, à la demande de l’Aide (...)

17 mai 2018

Mamady, mineur isolé raconte ses années d’errance en Afrique

FDM n°304

Des adolescents, comme Mamady, arrivés seuls de Guinée, du Mali, du Congo, ont passé des mois à travers les routes d’Afrique. Marqués par (...)

Nos projets

27 septembre 2016

En France, les jeunes habitants des bidonvilles privés d’école

Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation a réalisé une étude, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permettant de mieux (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

8 août 2016

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

Nos alliés

Nos rapports

PDF