Publié le 1er mars 2006

Des partenaires engagés pour garantir l’accès aux ressources

Des semences préservées grâce à la Funprocoop

La Funprocoop (Fondation pour la promotion de coopératives) est une ONG salvadorienne d’appui aux petits paysans, très active dans le domaine de l’accès aux ressources. Les paysans bénéficiaires lui doivent d’avoir sauvegardé des semences traditionnelles de plantes essentielles à leur alimentation (maïs, mil et haricot), d’avoir favorisé leur accès aux terres cultivables en développant des cultures communautaires, enfin d’avoir créé une coordination des habitants affectés par un projet de barrage, potentiellement destructeur sur l’environnement local.

Yadfon : des pêcheurs pour l’environnement

L’association Yadfon (Goutte de pluie) travaille depuis vingt ans dans une province du Sud de la Thaïlande avec les communautés de pêcheurs. Elle a aidé près de 30 groupements représentant plus de 20.000 pêcheurs à s’organiser pour exploiter les ressources marines locales tout en préservant leur environnement naturel.

Yadfon a ainsi contribué à préserver l’estuaire de la rivière Palian, l’une des plus grandes réserves d’eau saumâtre du pays. Cette région abrite l’une des principales mangroves de Thaïlande, écosystème très riche notamment en espèces exploitables par la pêche. L’association a organisé des formations avec les habitants et les a aidés à s’organiser pour défendre leurs droits.

Titem : Les fonds pour assurer la soudure à Madagascar

A Madagascar, l’approvisionnement des paysans en vivres est difficile pendant la période de soudure entre deux récoltes de riz. Il l’est d’autant plus qu’une grande partie de la récolte sert à rembourser les usuriers auprès de qui les paysans ont contracté des dettes importantes.

Le réseau financier Titem a créé un réseau d’une centaine de mutuelles de solidarité dans lesquelles les paysans ont la maîtrise de leur endettement. Ils gèrent ensemble des petits fonds de crédits qui leur permettent d’entreprendre des activités nouvelles génératrices de revenus. Les paysans aidés par ce réseau de micro-finance redoutent ainsi moins les effets conjugués de la soudure et de la dette auprès des usuriers.

Préserver les oasis

Enclavées dans des océans de sable hostiles, les oasis sahariennes sont des espaces originaux où la présence et l’activité humaines ne peuvent se maintenir qu’au prix d’un équilibre très strict avec le milieu naturel. Cet équilibre réalisé par le passé est aujourd’hui soumis à des pressions multiples et en subit les conséquences néfastes : altération du potentiel agricole et écologique ; réduction du patrimoine culturel, touristique et architectural ; migrations économiques croissantes de la population.

Les acteurs associatifs locaux ont senti l’urgence d’une action d’ampleur. Ils ont créé ensemble le RADDO (Réseau associatif pour le développement durable des oasis). Ce réseau transfrontalier propose la reconnaissance d’une gestion oasienne spécifique des ressources naturelles, avec une attention toute particulière à la gestion de l’eau et à la sauvegarde du palmier-dattier, espèce protégée et symbole de vie dans les zones désertiques.

Nos projets

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

S’informer

20 juillet 2018

Pour lutter efficacement contre la fraude fiscale, les députés doivent corriger le projet de loi (Communiqué)

Mardi 24 juillet, la Commission des Finances de l’Assemblée nationale examinera le projet de loi relatif à la fraude, adopté en première (...)

20 juillet 2018

Niger : Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort doivent être libérés (communiqué)

Alors que le verdict du procès des défenseurs des droits humains au Niger est attendu pour mardi 24 juillet, il est plus que temps pour (...)

19 juillet 2018

Les terres, variable d’ajustement des politiques climatiques ? (interview)

FDM n°305

L’agriculture commence enfin à être prise en compte dans les négociations climatiques internationales. Mais le péril grandit de voir des (...)

Nos rapports

PDF