Publié le 01.03.2006 • Mis à jour le 10.01.2013

Le Carême, un temps privilégié pour la mission du CCFD

Les trois dimensions du carême

Loin des clichés présentant ces 40 jours qui précèdent Pâques comme une période de privations, le CCFD, en communion avec toute l’Eglise, propose une démarche active, joyeuse et chaleureuse qui puise son inspiration dans les trois piliers du carême : la prière, le jeûne et le partage. Un moment privilégié pour concrétiser la générosité des catholiques envers leurs prochains les plus démunis et les plus lointains.

La prière révèle l’injustice

Dans la prière, qui est un dialogue avec Dieu, les chrétiens sont en lien avec leurs frères et soeurs à travers le monde et communient à leurs joies comme à leurs peines. La perception, au cœur de la prière, des situations d’injustice subies par des hommes et des femmes partout dans le monde est une étape importante, indissociable de l’action et de l’engagement. Des moments de prière en communion avec ceux qui souffrent dans le monde ont lieu pendant le carême, notamment à l’occasion du mercredi des Cendres et du premier dimanche de carême.

Jeûner pour se mettre à l’écoute

Toute personne qui jeûne se débarrasse du superflu qui l’encombre, qui alourdit sa marche et se retrouve ainsi plus ouverte sur l’extérieur. Avec le jeûne, vécu comme une démarche de conversion, les chrétiens deviennent disponibles pour écouter l’autre, découvrir que l’on peut vivre plus simplement. Pendant le carême, les soirées de jeûne manifestent cette volonté de quitter l’accessoire pour se rendre disponible à l’autre.

Le partage, échange réciproque

Dans ces rencontres, le jeûne est associé au partage. Le vide qu’instaure le jeûne crée les conditions d’une réciprocité, dans laquelle deux personnes ou deux groupes différents donnent et reçoivent à la fois. Ce partage s’incarne dans la relation de partenariat vécue avec des acteurs du développement au Sud et à l’Est. Au cours des soirées de jeûne et partage, les participants découvrent toute la richesse de l’apport de ces partenaires, que ceux ci soient chrétiens ou non, et donne à leur don une dimension de partage authentique

Le Christ présent dans l’autre

Derrière ces trois dimensions du carême, il y a la conviction que Dieu appelle chacun à s’engager pour l’autre. Le chemin à suivre est celui du Christ qui parle à nos contemporains à travers des situations humaines. « Aimez vous les uns les autres », a dit le Christ à ses disciples. Pour le CCFD, ces « autres », ce sont les populations souffrant de la faim et de l’injustice dans le monde.

S’informer

14 novembre 2018

L’accaparement des terres en violation des droits des populations (Edito)

FDM n°306

Être dépossédé de sa terre, comme le furent les populations noires pendant l’apartheid en Afrique du Sud, est un drame vécu par de nombreux (...)

13 novembre 2018

8 avenue Lénine : le combat d’une famille rom pour l’intégration (documentaire)

Mention spéciale au Budapest International Documentary Festival 2018 et sélectionné à DokLeipzig, au Human Film Festival de Berlin et à (...)

8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la (...)

Nos projets

23 octobre 2018

En Amazonie, lutter contre le désespoir et le suicide des jeunes indigènes Madiha

Les Madiha, peuple indigène amazonien, sont confrontés à une grave crise sociale qui se traduit par une vague de suicides sans précédents (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

Nos rapports

PDF