Publié le 25 février 2011

Quatre grandes interrogations tracent les directions de la réflexion du CCFD-Terre Solidaire.

Paris, le 25 février 2011

Au cours de ces 5 décennies, le CCFD-Terre Solidaire a adapté son action en réponse aux situations de pauvreté et d’injustice dans le monde. Bernard Pinaud, délégué général, nous indique les défis sur lesquels l’association se mobilise aujourd’hui afin de proposer des alternatives crédibles, justes et solidaires pour les années à venir.

Dans le contexte actuel, nous retenons plusieurs éléments qui ont un fort impact pour l’avenir de nos sociétés.
La mondialisation, irréversible, doit être davantage régulée, dans un contexte géopolitique multipolaire et d’États-nations qui perdent leur souveraineté face aux acteurs économiques transnationaux. Les peuples et les nations sont de plus en plus interdépendants, et certains ont bien du mal à « vivre ensemble ». La nouvelle richesse économique de pays émergents , rend obsolète l’approche Nord/Sud du développement, alors que la pauvreté ne recule pas pour autant dans de nombreux pays, en particulier en Afrique, et que les inégalités s’accentuent. Enfin un « système monde » qui pour la première fois de son histoire se heurte aux limites de l’écosystème planétaire modifiant ainsi l’approche du développement.

Quatre grandes interrogations tracent les directions de la réflexion que nous menons.
Comment adapter nos modes de vie aux ressources de la planète ? Comment vivre ensemble, dans le respect, dans ce monde où le partage et la solidarité s’imposent de plus en plus comme une nécessité ? Comment donner un pilote à ce bateau mondial ivre, avec une boussole dont le Nord ne serait plus le marché, la finance, le « toujours plus » ? Comment, finalement, remettre au premier plan le sens et la responsabilité de nos actions, individus, collectifs, peuples ?

Tout en restant fidèles à l’utopie et aux fondamentaux, nous nous mobilisons pour inventer une gouvernance au service des peuples.
Tout au long de son histoire, le CCFD-Terre Solidaire, en s’appuyant sur les actions de ses partenaires dans les pays du Sud, a formulé des propositions pour une plus grande solidarité internationale. Ces propositions ont fait leur chemin dans l’opinion et sont aujourd’hui largement prises en compte par les responsables politiques : allègement de la dette des pays du Sud, mise en place de taxes internationales, lutte contre les paradis fiscaux, soutien aux agricultures familiales, etc. Avec les associations qui sont ses partenaires dans les pays du Sud, le CCFD-Terre Solidaire continuera à travailler à la mise en place de projets alternatifs de développement et à l a structuration d’une société civile à l’échelle de la planète.

Pour le CCFD-Terre Solidaire, la régulation des échanges, de l’économie, de la finance doit se faire à partir des droits humains.
Les droits à la santé, à l’éducation, à l’alimentation, au logement, à la liberté d’expression doivent primer sur le droit commercial ou financier, d’où l’importance du renforcement des acteurs collectifs et de la société civile. La finalité de la gouvernance mondiale doit être l’accès de toutes et de tous aux droits humains. C’est notre vision du monde, c’est notre utopie, c’est aussi la base d’un possible contrat social au niveau mondial.

Quatre grandes interrogations, 4 défis majeurs à relever pour construire enfin une planète (pdf)

Nos projets

23 octobre 2018

En Amazonie, lutter contre le désespoir et le suicide des jeunes indigènes Madiha

Les Madiha, peuple indigène amazonien, sont confrontés à une grave crise sociale qui se traduit par une vague de suicides sans précédents (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

S’informer

14 novembre 2018

L’accaparement des terres en violation des droits des populations (Edito)

FDM n°306

Être dépossédé de sa terre, comme le furent les populations noires pendant l’apartheid en Afrique du Sud, est un drame vécu par de nombreux (...)

13 novembre 2018

8 avenue Lénine : le combat d’une famille rom pour l’intégration (documentaire)

Mention spéciale au Budapest International Documentary Festival 2018 et sélectionné à DokLeipzig, au Human Film Festival de Berlin et à (...)

8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la (...)

Nos rapports

PDF