Publié le 23.11.2006 • Mis à jour le 24.09.2012

Philippe Farine, ancien président du CCFD, est décédé.

Un militant exceptionnel, qui a mis sa foi et ses convictions, au service de la justice et de la solidarité internationale. (23 novembre 2006)

Le CCFD a appris avec une profonde tristesse le décès de Philippe Farine, premier secrétaire général du CCFD (1961-1968) et premier président laïc de notre association (1968-1977).
Philippe Farine a joué un rôle essentiel dans l’histoire du CCFD. Sa foi, ses convictions, son charisme ont marqué des générations de militants qui depuis 46 ans se sont engagés dans l’aventure de la solidarité internationale au sein du CCFD.

Homme visionnaire, il a porté les intuitions fondatrices du CCFD. Lutter contre la faim par une approche globale du développement, social, économique, politique et un combat pour la justice sociale. Comme il le disait dans ses nombreux témoignages : « l’histoire du CCFD est celle d’une Eglise indissociablement liée à l’histoire du genre humain, à ses souffrances, à ses luttes et à ses espoirs ».

Sous l’impulsion de Vatican II, de l’Encyclique Popularum Progressio, en lien avec le Père Lebret et les mouvements et Services d’Eglise, il a contribué à créer une nouvelle relation avec les populations des pays du Sud, passant d’une assistance caritative à une véritable démarche de solidarité et de partenariat. Une démarche novatrice à l’époque, aujourd’hui largement partagée par de nombreux acteurs de la solidarité internationale.

Philippe Farine a été un militant exceptionnel, servi par des qualités d’orateur hors pair. Il a incarné l’espérance d’un monde plus juste, plus fraternel, plus tolérant. Son engagement en faveur des personnes migrantes en France a été l’un de ses combats les plus ardents.

Il aimait à rappeler dans ses discours au sujet des origines du CCFD cette phrase de Mark Twain : « ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ». Philippe Farine incarnait le courage de ceux qui, face à l’adversité, conservent tout au long de leur vie, dans leurs yeux et dans leur cœur, la flamme de l’espérance et la force de la volonté.

Le CCFD doit énormément à l’engagement, aux convictions et à la foi profonde de Philippe Farine.

Le CCFD présente ses plus sincères condoléances à son épouse, Jeannine, et à sa famille.

Au nom du CCFD,

Joël Thomas,
Président

Philippe Farine

S’informer

30 octobre 2018

"Il faut cesser de faire la guerre aux migrants" (vidéos)

Catherine Wihtol de Wenden, docteure en sciences politiques, dénonce l’aberration des politiques sécuritaires inefficaces pour résoudre (...)

30 octobre 2018

La Bosnie-Herzégovine, cul-de-sac pour les migrants

FDM n°306

Depuis la fermeture de la route des Balkans en mars 2016, nombre de migrants continuent de tenter leur chance pour rejoindre l’Europe en (...)

30 octobre 2018

Des jeunes à la découverte de la Bosnie sur le thème de la paix en Europe

FDM n°306

Que signifie la paix pour celles et ceux qui ont connu la guerre ? C’est pour tenter de répondre à cette question que treize jeunes des (...)

Nos projets

23 octobre 2018

En Amazonie, lutter contre le désespoir et le suicide des jeunes indigènes Madiha

Les Madiha, peuple indigène amazonien, sont confrontés à une grave crise sociale qui se traduit par une vague de suicides sans précédents (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

Nos rapports

PDF