Publié le 12 juin 2013

Les ressources financières et leurs utilisations en 2012

Cette année a été décisive pour perfectionner notre système de contrôle interne. Une cellule d’audit a ainsi été constituée. Elle est composée de cinq auditeurs bénévoles venus du monde de l’entreprise, assistés d’une salariée. Garant des efforts dans la gestion des risques, ce groupe est en position de formuler des recommandations pour améliorer la qualité de gestion de l’association. Tout cela en coordination avec le délégué général et le Conseil d’administration.

En effet, après la réalisation d’une "cartographie des risques" en 2011, toutes les directions sont devenues responsables de la maitrise des risques liés à leur domaine de compétence. Chaque année, cette cartographie est actualisée et les actions mises en œuvre seront évaluées.

Pierre-Yves Crochet-Damais, Trésorier national

Financement par zones géographiques

En 2012, le CCFD-Terre Solidaire a affecté une très large majorité de ses ressources - plus de 78% - à sa mission de solidarité internationale. Malgré une diminution significative des dons et des cofinancements, l’appui aux organisations de pays pauvres et en parallèle l’éducation au développement et le plaidoyer en France, sont restés la priorité.

Après un résultat fortement excédentaire en 2011 obtenu grâce à une assurance-vie de plusieurs millions d’euros, le contexte financier de 2012 a été beaucoup plus difficile. Pour ne pas handicaper le soutien à nos partenaires du Sud, l’association a choisi de baisser le pourcentage affecté aux frais de collecte et de fonctionnement.

L’essentiel des ressources - pas moins de 91,8 % -, provient de la générosité du public. Ce soutien fidèle de près de 280 000 donateurs nous a permis en 2012 de financer 442 projets de développement, autant de solutions contre la faim et la misère. 77,7 % de cette générosité proviennent de dons affectés ou non affectés à des projets menés par l’association, complétés par la transmission de patrimoine que des particuliers offrent au CCFD-Terre Solidaire au travers de legs et d’assurance vie, qui représentent 11,8 % de cette générosité. Les 2,3 % restants sont le fruit d’une épargne choisie par des particuliers, qui nous reversent les intérêts de leurs placements solidaires souscrits auprès de leur banque. Il s’agit des livrets d’épargne de partage, des SICAV ou des fonds commun de placement Eurco-Solidarité, Faim et Développement ou Ethique et Partage.

Le reste des ressources provient des subventions et cofinancements obtenus pour des projets de partenaires du CCFD-Terre Solidaire auprès de bailleurs publics (4,8 % des ressources), de produits financiers de trésorerie (1,5 %) et de la vente de produits solidaires et des abonnements au magazine Faim Développement (1,1 %).

Utilisation de la générosité des donateurs et des bénévoles

Au total, ce sont 44 106 KEuros qui sont issus de la générosité du public, répartie entre les donateurs de l’association (32854 KEuros) et ses bénévoles (11252KEuros)

Notre engagement en faveur de la solidarité internationale est le fruit de l’action conjointe des organisations partenaires, des bénévoles et des salariés du CCFD-Terre Solidaire, avec le soutien des donateurs, sans lequel rien se serait possible.

A la générosité des donateurs s’ajoute celle de milliers de bénévoles qui donnent de leur temps et de leur compétence pour la construction d’une Terre plus solidaire.

Cet engagement bénévole se situe à tous les niveaux de l’activité du CCFD-Terre Solidaire. S’il est d’abord orienté dans toute la France vers l’éducation au développement et les campagnes de plaidoyer, le bénévolat assure une partie de la collecte et du traitement des dons, permettant ainsi de réduire de manière non négligeable les frais de collecte.

En 2012, plus de 7 000 bénévoles ont ainsi offert pas moins de 61 720 jours de leur temps soit l’équivalent de 303 temps pleins, en participant directement à la mission sociale du CCFD-Terre Solidaire dans les délégations en régions et au siège à Paris. Ce temps, valorisé de deux manières (taux horaire du SMIC ou de deux fois le SMIC pour les bénévoles en responsabilité, charges sociales incluses), représente au total 11 252 KEuros.

Emplois 2012 (Tous les chiffres sont en k€)
Emplois de l’exercice Compte de résultat
Missions sociales (éducation au développement et appui aux partenaires) 28 278
Éducation au développement 7 763
Appui aux partenaires (y compris SIDI) 20 516
Frais de recherche de fonds 5 486
Frais de fonctionnement communication et autres frais 4 849
Total des emplois 38 614
Dotations aux provisions 164
Engagements à réaliser sur fond dédiés 4 849
Excédent de ressources de l’exercice
Total général 40 144
Ressources 2012
Ressources Compte de résultat
Ressources collectées auprès du public (dons, legs, épargne solidaire) 32 854
Dons 27 783
et Legs collectés 4 243
Dons provenant de l’épargne solidaire 828
Autres fonds privés 0
Subventions et cofinancements 1 674
Autres produits 1 476
Total des ressources 36 004
Reprises de provisions 123
Report des fonds dédiés non utilisés en n-1 1 995
Insuffisance de ressources de l’exercice 2 022
Total général 40 144

Synthèse du bilan 2012

Actif Net au 31/12/2012 Net au 31/12/2011 Passif Net au 31/12/2012 Net au 31/12/2011
Actif immobilisé 13 419 12 699 Total des fonds propres 29 704 24 801
Résultat de l’exercice -2 022 4 904
Actif circulant 28 441 33 678 Total des provisions pour
risques et charges
223 155
Total des fonds dédiés 843 1 471
Dettes 13 111 15 046
Total actif 41 860 46 377 Total passif 41 860 46 377

Le bilan est une photographie au 31 décembre 2012 de la situation patrimoniale et financière du CCFD-Terre Solidaire.

11% de l’actif est au service de notre mission sociale puisqu’investi directement auprès de partenaires et d’alliés du CCFD-Terre Solidaire. La majorité de cet actif engagé l’est auprès de notre filiale dédiée à la finance solidaire, la SIDI, sous forme de participation au capital, de prêts ou de garantie. Un autre allié tel que le Groupe de recherche et de réalisations pour le développement (GRDR), très investi en Afrique et auprès des migrants, est également bénéficiaire d’actif engagé de l’association.

Les immobilisations pour immeubles, ordinateurs, logiciels – soit 23 % de l’actif -, sont autant d’investissements garantissant la pérennisation de nos activités de solidarité internationale. Enfin, les disponibilités représentant 58% de l’actif, sont les moyens financiers nécessaires au travail quotidien du CCFD-Terre Solidaire.

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

26 juillet 2018

Le niébé, un haricot au coeur de la bataille pour les semences paysannes

Le niébé est un haricot très populaire en Afrique de l’Ouest, et particulièrement nutritif. Pour le promouvoir et le protéger, l’AOPP, une (...)

S’informer

19 octobre 2018

Traité ONU sur les multinationales et les droits humains : des avancées majeures et le silence assourdissant de l’UE (Communiqué)

Communiqué conjoint : ActionAid - AITEC - Amis de la Terre France - ATTAC - CCFD-Terre Solidaire - Collectif Ethique sur l’Etiquette - (...)

19 October 2018

Brésil, une démocratie en péril

15 ans seulement après l’espoir suscité par l’élection de Lula, le Brésil est sur le point d’élire Jair Bolsonaro à la tête du pays. Un (...)

15 octobre 2018

Les pistes inexplorées pour ne pas dépasser les 1,5°C (Rapport)

Le rapport du GIEC paru la semaine dernière nous confirme qu’il est possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C et respecter (...)

Nos rapports

PDF