Maghreb, Migrations, Podcast

Sur la route des migrants, à Tamanrasset en Algérie

Publié le 17.12.2020| Mis à jour le 10.12.2021

A l’occasion de la journée internationale des migrants, le nouvel aumônier du CCFD-Terre Solidaire, le père Bertrand Gournay, nous parlait sur RCF du parcours difficile des personnes migrantes, et de l’aide que leur apporte un de nos partenaires en Algérie.


Le nombre de déplacés et de réfugiés dans le monde a dépassé le seuil de
80 millions à la mi-2020.

Leur chemin est généralement très difficile et dangereux.

La traversée du Sahara en est un exemple, les personnes migrantes en ressortent souvent traumatisées, particulièrement les jeunes femmes et les enfants en bas âge, à cause de toutes les violences qu’ils subissent aux frontières.

Les causes de migrations dans cette zone sont diverses, très souvent liées au changement climatique (les terres autrefois irriguées sont aujourd’hui brûlées) ou au monopole des grosses entreprises sur les semences.

Ces personnes rêvent tout simplement d’un avenir meilleur, pour eux comme pour leur famille.

Le nouvel aumônier du CCFD-Terre Solidaire, le père Bertrand Gournay, qui a longtemps été prêtre dans le diocèse de Tamanrasset dans le sud du Sahara algérien, en témoigne.

Notre partenaire, Rencontre et Développement, est un service social créé dans les années 1970 à Alger par l’Église pour venir en aide aux migrantes et migrants. Son bureau est surnommé la « station service », depuis les années 1970 les personnes migrantes y trouvent écoute, aide et soutien.

Elle agit sur :

  • Le plan médical (consultations à l’hôpital, analyses, IRM, scanners, voire opérations, fourniture de médicaments…).
  • La scolarisation des enfants et l’accès gratuit à des formations.
  • L’accompagnement de ceux qui choisissent de rentrer au pays, ce qui constitue leur activité principale aujourd’hui.

Les raisons de ces retours volontaires sont nombreuses : renoncement à rejoindre l’Europe, difficulté de trouver du travail, mal du pays et désir de revoir sa famille, envie de reprendre des études grâce un petit pécule amassé…
Grâce aux «maisons des migrants» situées sur le chemin, les personnes migrantes peuvent ainsi trouver un toit, des conseils et, surtout, la sécurité.

Lire aussi : En Algérie, des relais solidaires pour les migrants sur la route du retour.

Plus d’informations sur notre combat Migrations.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne