Publié le janvier 2005

L’engagement du CCFD et du Secours catholique - Caritas France dans le cinquième Forum social mondial

Janvier 2005

Mots-clés :

Par Benoît Berger, directeur des études et du plaidoyer du CCFD
Lancée à Porto Alegre en janvier 2001, la dynamique des Forums sociaux s’est définie à l’origine comme une rencontre des sociétés civiles pour débattre sur d’autres perspectives que celles offertes par les discussions qui ont cours au sein des assemblées du Forum Économique Mondial de Davos, qui réunit chaque année depuis 1970 les principaux décideurs économiques et politiques de la planète.

En 2001, les débats s’organisent donc essentiellement autour des thématiques économiques, Porto Alegre devenant le lieu symbolique de la résistance au modèle économique néo-libéral, un lieu où s’élaborent des contre-propositions pour démontrer qu’un " autre monde est possible ".

Face au succès du premier Forum social mondial, les organisateurs brésiliens décident de créer un Conseil international, auquel sont invités à prendre part les grands réseaux internationaux d’ONG de solidarité. CARITAS INTERNATIONALIS et la CIDSE - dont le Secours Catholique et le CCFD sont respectivement membres - en font partie et y défendent une approche chrétienne de l’économie, centrée sur la personne humaine.

Les attentats du 11 septembre 2001 et la guerre contre le terrorisme qui s’en suit élargissent rapidement le champ de réflexion à la thématique de la paix et du dialogue inter-culturel. En 2002 et 2003, le processus des forums sociaux - qui se décline dorénavant à l’échelle régionale et locale - s’accompagne d’une mobilisation contre la guerre et pour une vision plurielle du monde.

Dans le même temps, la présence des chrétiens dans ces forums se fait de plus en plus visible. Le Secours catholique et le CCFD s’engagent de concert dans le Forum social européen de Paris - Saint-Denis en novembre 2003, et leurs réseaux internationaux renforcent leur participation à la dynamique globale en soutenant les initiatives de leurs membres prises dans ce cadre.

Pour leur part, le Secours catholique et le CCFD, pressentant qu’ils assistent là à l’émergence d’un vaste mouvement de structuration des sociétés civiles, décident de soutenir la présence de leurs partenaires respectifs dans les multiples forums qui s’organisent sur les différents continents.

En 2004, le Conseil international du FSM choisit la ville de Mumbay (Bombay) pour son quatrième rendez-vous mondial. Les organisations indiennes font éclater le cadre de réflexion du forum, en introduisant des thématiques nouvelles comme la question des minorités sans droits (les dalits), l’inégalité des relations entre hommes et femmes ou encore la diversité culturelle et religieuse. Autour de ce dernier thème, on relèvera de nombreux ateliers, conférences et événements animés par des organisations issues des traditions hindouiste, bouddhiste, musulmane ou chrétienne.

Dans cette région du monde marquée par la multiplicité des croyances et des religions, la spiritualité apparaît désormais comme une référence forte dans la recherche commune pour " un autre monde ", alors que, paradoxalement, ce thème n’avait pas été mis en avant au Brésil, sur un continent où les chrétiens sont numériquement majoritaires.

C’est l’un des défis que la cinquième édition du Forum social mondial - qui se déroulera de nouveau à Porto Alegre - se devra de relever. Le FSM5 ne doit et ne peut revenir au " format " des trois premiers forums ayant eu lieu au Brésil. Pour être considéré comme une avancée, il devra prendre en compte avec force cette ouverture sur la spiritualité amorcée à Mumbai. Au côté et en dialogue avec d’autres mouvements dont l’action est fondée sur des convictions religieuses (faith based organisations), le Secours catholique et le CCFD entendent contribuer activement au débat. L’un des axes thématiques autour desquels le forum sera organisé s’intitule " Éthiques, cosmovision et spiritualités ". Il s’agit là d’un espace à partir duquel les chrétiens présents à Porto Alegre participeront à la construction d’un autre monde.

Nos projets

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

15 juin 2016 RNSCM

Nicaragua : Sheila Reyes, au plus près des migrantes

Dans un pays étranglé depuis des années par la crise économique, de nombreux Nicaraguayens ne trouvent d’issue à leur situation personnelle (...)

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

21 septembre 2016

FSM 2016 : expérience réussie pour la délégation du CCFD-Terre Solidaire

Dossier : Forum social mondial

Du 9 au 14 août 2016, le CCFD-Terre Solidaire a rassemblé 130 personnes, dont une grande majorité de jeunes, en amont et pendant le Forum (...)

19 septembre 2016

La France doit demander l’arrêt de la NASAN

Le 19 septembre à New York se tiendra le Conseil de Gouvernance de la Nouvelle alliance du G7 pour la sécurité alimentaire et la nutrition (...)