Agroécologie

Définition
L’agroécologie a pour but de permettre aux paysans de vivre de leur métier et à l’ensemble de l’humanité d’avoir accès à des produits de qualité.
L’agroécologie promeut :
des agricultures diversifiées sans pesticides, herbicides ou engrais de synthèse ;
des systèmes alimentaires diversifiés dans une perspective de souveraineté
alimentaire
, qui remet les populations et les citoyens au cœur des choix agricoles et alimentaires nationaux.;
des politiques publiques et une régulation de l’économie mondiale.

Nourrir le monde, protéger l’environnement et permettre aux paysans de mieux vivre
L’approche agroécologique invite à concevoir des systèmes agricoles et alimentaires fonctionnant à l’image des écosystèmes.
L’agroécologie propose une véritable transformation et redéfinition de nos pratiques et habitudes agricoles et alimentaires.
L’agroécologie a pour finalité une gestion juste et responsable des biens communs que sont l’eau, la terre, l’air, la biodiversité et l’équilibre du climat.

4 principes de l’agroécologie
Face à la montée des enjeux environnementaux et climatiques, l’agroécologie est devenue un concept fortement usité sur la scène internationale. Alors que la récupération du terme d’agroécologie le restreint généralement à des dimensions liées aux techniques agricoles, il est essentiel de rappeler que l’agroécologie propose une approche globale prenant en compte 4 facteurs : l’économie, l’environnement, le politique et la culture

Histoire de l’agroécologie :
Le concept d’agroécologie émerge dans les années 1920 sous la plume de scientifiques prônant une convergence des disciplines écologiques et agronomiques. Cependant, l’essor de ce concept commence au début des années 1960.
Il est lié, d’un côté, à la montée en puissance des préoccupations environnementales au Nord.
D’un autre côté, ce concept doit énormément au travail réalisé par des scientifiques et militants du Sud, et de façon pionnière au Mexique, pour démontrer la pertinence et l’ingéniosité des « agroécosystèmes » traditionnels. L’enjeu était de se différencier du Nord en prônant un développement agricole endogène, enraciné dans la culture locale et en phase avec les contraintes et les potentialités offertes par le milieu.
C’est pourquoi, avant d’être un concept, l’agroécologie renvoie à des pratiques : celles de paysans et de paysannes, de pasteurs, d’indigènes et de pêcheurs qui, de longue date, ont façonné des modes de production et de vie sur la base de la connaissance fine de leur environnement.
Ces pratiques ont été profondément remises en question et fragilisées depuis les années 60. Elles restent néanmoins une puissante source d’inspiration pour les agriculteurs et agricultrices, les scientifiques, et institutions confrontés à l’enjeu d’inventer des systèmes agricoles et alimentaires durables.

Les 5 principes agronomiques
1. Permettre le recyclage de la biomasse et des éléments nutritifs : ce qui sort de la terre retourne à la terre.
2. Garantir les conditions de fonctionnement du sol : préservation de sa vie biologique, lutte contre l’érosion.
3. Minimiser les pertes de ressources non renouvelables et tendre à éviter ou supprimer l’usage des intrants chimiques.
4. Favoriser la diversité des espèces cultivées et élevées dans le temps et dans l’espace.
5. Favoriser les interactions biologiques bénéfiques entre les cultures et ce qui les environne, l’ensemble formant l’« agroécosystème »

La réponse aux enjeux agricoles et alimentaires d’aujourd’hui
Pour le CCFD-Terre Solidaire, l’agroécologie paysanne et solidaire est la réponse la plus
pertinente et cohérente aux problèmes auxquels sont confrontés aujourd’hui nos systèmes agricoles et alimentaires : problèmes climatiques, pollution, érosion des sols et de la biodiversité, mais aussi appauvrissement des paysans, hausse de la faim dans le monde, mauvaise qualité alimentaire, mauvaise gestion de l’eau.

Exemples de projets agroécologiques
Nous soutenons de nombreux projets partout dans le monde autour de l’agroécologie : formation des paysans, compostage, gestion de l’eau, association de cultures, mise en place de marchés paysans, soutien aux semences paysannes, implication des femmes, leadership pour faire entendre leurs revendications.
Avec une trentaine de partenaires, nous avons lancé le programme Tapsa de transition à l’agroécologie déployé en Afrique, en Amérique latine, en Asie et au Moyen-Orient

Pour aller plus loin, découvrez notre note de positionnement autour de l’agroécologie

Tous nos articles sur : Agroécologie

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne