Comité Diocésain de Développement du Diocèse de Maroua-Mokolo (CDD)

Présentation

Le CDD, acteur déterminant dans la lutte contre la pauvreté, coordonne des projets qui contribuent au développement humain intégral des populations du Diocèse de Maroua-Makolo, au Cameroun.

Ses champs d’action principaux visent à améliorer l’accès aux services de base, à promouvoir le dialogue intercommunautaire et le bien vivre-ensemble et à renforcer l’insertion et l'autonomie économique des jeunes et des femmes.

PAYS

Cameroun

PARTENAIRE

Depuis 1986

PRINCIPAL COMBAT

Paix et vivre ensemble

EFFECTIFS

27 salariés / 1691 bénévoles

PROMOUVOIR L'AUTOPROMOTION

Le CDD promeut, depuis sa création en 1982, le principe d’autopromotion : ce sont les populations concernées qui doivent être actrices de leur propre développement. À leurs côtés, le CDD réfléchit et entreprend des actions pour améliorer leur conditions, renforcer leurs capacités et favoriser la cohésion intercommunautaire.
© Emilie Leroux
© Emilie Leroux

Haut(s) Fait(s)

Si au départ le CDD se définissait comme un simple acteur de coordination de projets au sein du diocèse, après plus de quarante ans d’exercice son engagement auprès des populations et son expertise ont bien évolués. L’association est aujourd’hui devenu un véritable lieu d’accompagnement pour les groupes et les structures porteurs de projets. 

Le CDD, animé par le but ultime de permettre aux citoyens et citoyennes d’adhérer à un projet commun pour le vivre-ensemble, mène un travail de sensibilisation. Il encourage le dialogue entre les communautés et avec les pouvoirs publics grâce à la mise en place d’espaces d’interaction.

Par ses actions, le CDD à permis de renforcer l’engagement citoyen autour d’enjeux d’intérêt communautaire, de diminuer les conflits, de renforcer la confiance entre la population et les autorités et d’accroître les capacités des communautés à prendre leur développement en main. 

Chiffres clés

1982

année de création

1691

bénévoles

1986

partenaire depuis