© Patrick Piro

© Patrick Piro

Kdadalak Sulimutuk Institute (KSI)

Présentation

KSI tire son nom d'une fameuse chanson est-timoraise : "Les ruisseaux se rencontrent, coulent de grandes rivières". L'organisation a été créée en 2000, à la fin de l’occupation indonésienne au Timor-Leste, pour aider à la résolution non-violente des conflits fonciers et promouvoir la transformation sociale collective par l'éducation et l'économie alternative.

KSI soutient la création de syndicats paysans et défend la répartition juste et équitable des ressources foncières. L'organisation est également engagée en faveur de la gestion durable des ressources naturelles et de la souveraineté alimentaire, à travers la promotion de l'agro-écologie et la revitalisation des normes coutumières reposant sur un principe de sagesse écologique.

PAYS

Timor-Leste

PARTENAIRE

Depuis 2010

PRINCIPAL COMBAT

Souveraineté alimentaire / Justice économique / Paix et vivre ensemble

EFFECTIFS

18 salariés

LE "TARA-BANDU"

KSI a participé à la revivification et à la reconnaissance du "Tara Bandu". Cette méthode traditionnelle permet de régler à l’amiable les conflits communautaires et fonciers. Elle veille également à l’amélioration du bien-être des populations et à la gestion durable des ressources naturelles.
© Patrick Piro
© Patrick Piro
© Patrick Piro
© Patrick Piro
© Patrick Piro

Haut(s) Fait(s)

KSI a initié la création du tout premier syndicat paysan du Timor-Leste : l’UNAER (Union des agriculteurs d’Ermera).

Inspirée par les idées du pédagogue brésilien Paulo Freire, l’organisation a également aidé l’UNAER à mettre en place un institut d’éducation populaire paysan.

Chiffres clés

2000

année de création

8

syndicats paysans
soutenus

L'actualité de la région

Toutes les actualités
Découvrez nos actions pour lutter contre la faim!
Je découvre