© SERPAJ

Service de paix et de justice du Paraguay (SERPAJ)

Présentation

Fondée en 1988, la SERPAJ lutte contre l’injustice sociale et la violence au Paraguay. L'organisation promeut une culture de paix basée sur la non-violence, le respect des droits humains, de l’interculturalité et de l’équité de genre.

De nature œcuménique, elle combine des actions de sensibilisation, de recherche-plaidoyer, de formation et de renforcement de la société civile à l’échelle locale, nationale et internationale.

PAYS

Paraguay

PARTENAIRE

Depuis 2000

PRINCIPAL COMBAT

Paix et vivre ensemble

EFFECTIFS

14 salariés

© Jean-Claude Gérez

Haut(s) Fait(s)

La SERPAJ a été fondée en réponse à la violence institutionnelle de la dictature du général Alfredo Stroessner, qui s’est maintenu au pouvoir pendant près de 35 ans (1954-1989). 

Dans une société très militarisée et autoritaire, la SERPAJ a été la première organisation du pays à promouvoir l’objection de conscience et obtenir une modification constitutionnelle. 

L’objection de conscience désigne le refus personnel d’accomplir ses obligations militaires conformément à ses opinions politiques, morales, philosophiques ou religieuses. 

Chiffres clés

1988

année de création

4

champs d'action