caravan’ tour CCFD Terre Solidaire Aquitaine a fait escale au centre Beauséjour

caravan’ tour CCFD Terre Solidaire Aquitaine a fait escale au centre Beauséjour

Le caravan’ tour CCFD Terre Solidaire Aquitaine fait escale au centre Beauséjour pour parler agroécologie

Publié le 20.12.2023

Une trentaine de personnes était présente le 26 octobre à Gironde sur Dropt (33), pour réfléchir aux possibilités qu’offre l’agroécologie. Pour les aider, des ateliers animés par des adultes en formation, une conférence de Philippe Tellier de la commission nationale « souveraineté alimentaire » et la visite d’une exploitation maraîchère.En amont, les bénévoles avaient rencontré la directrice du centre de formation pour organiser la journée, ainsi que des adultes de la formation « Conduite d’exploitation en production maraîchère bio », futurs animateurs des ateliers, pour leur présenter le CCFD Terre Solidaire et le dispositif TAPSA (Transition vers une agro-écologie paysanne au service de la souveraineté alimentaire). Ces rencontres préalables ont donné lieu à des premiers échanges très intéressants.

Deux ateliers pour s’interroger sur l’agroécologie

Le premier, mené comme un « débat mouvant » a été l’occasion de mettre en débat un certain nombre de questions. Parmi celles-ci, citons : « la permaculture peut nourrir le monde : d’accord, pas d’accord ? », « Les pesticides garantissent la sécurité alimentaire : d’accord ou pas d’accord ? », ou encore « La mécanisation est indispensable pour l’agriculture : d’accord pas d’accord » …

Concernant la permaculture, outre la nécessité de bien définir ce mode de production, les questions de l’environnement social dans lequel il est mis en œuvre et de la nécessité de faire des connexions avec d’autres modes de production ont été soulevées.

ateliers pour s’interroger sur l’agroécologie

Sur les pesticides, les débats ont porté notamment sur la nécessité de mettre des moyens dans la recherche pour solutionner les problèmes engendrés par les maladies et ravageurs des cultures.

Le second atelier a donné lieu lui, à une séance de « photo langage » au cours de laquelle chaque participant a choisi une photo déposée sur la table et explicité son choix. Plusieurs questions ont été posées aux participants : « Où voyez-vous la photo qui représente un mode de production durable et viable économiquement ? », « Quelle photo symbolise le mieux votre mode de consommation ? » …

Conférence-débat : l’agroécologie peut-elle nourrir la planète ?

La conférence était animée par Philippe Tellier, ingénieur en agriculture, ayant exercé de nombreuses fonctions dans le développement et la formation agricole, et par ailleurs responsable de la commission nationale « Souveraineté alimentaire » du CCFD Terre Solidaire.

Le modèle agricole mis en œuvre depuis les années 60 a aujourd’hui atteint ses limites. Il est donc devenu nécessaire de changer de modèle afin de permettre l’autonomie alimentaire des territoires et protéger la planète. La question est de savoir comment permettre à tous les hommes d’avoir accès à une nourriture saine et suffisante, tout en prenant soin de la planète ?

Sur le plan environnemental, l’agroécologie est la réponse la plus pertinente et cohérente aux problèmes auxquels sont confrontés aujourd’hui nos systèmes agricoles et alimentaires : problèmes climatiques, pollution, érosion des sols et de la biodiversité, mais aussi appauvrissement et endettement des paysans, hausse de la faim dans le monde, mauvaise qualité alimentaire, mauvaise gestion de l’eau.

Parmi les nombreuses techniques mises en œuvre en agroécologie, citons les cultures de rotation et de mise en jachère, la gestion biologique des ravageurs et des maladies, l’agroforesterie, le compostage, la récolte de l’eau par irrigation, l’utilisation de sources d’énergies renouvelables, le paillage, etc. L’objectif est notamment de se passer des intrants chimiques, sources de pollution et d’asservissement des paysans. Sur le plan sécuritaire, l’agroécologie promet une révolution de toute la chaîne alimentaire afin de limiter la dépendance des différents pays, en permettant par exemple aux paysans de structurer la commercialisation de leurs produits, en encourageant la consommation locale, en défendant les techniques d’agriculture paysannes, …

Une visite d’exploitation pour rencontrer des maraîchers bio

Après un repas marocain préparé par le cuisinier du centre Beauséjour, la journée s’est poursuivie par une visite de l’exploitation de deux jeunes maraîchers bio installés depuis 3 ans, sur le Champ de Quentoch’ à Saint-Hilaire-de-la-Noaille. Pendant deux heures, les participants ont pu découvrir le fonctionnement de l’exploitation avec les explications des maraîchers sur leur mode de production et leurs objectifs. Ce fut une visite très riche en échanges avec les adultes en formation et les bénévoles présents.

Le CCFD Terre Solidaire Aquitaine reste en lien avec ce centre de formation afin de poursuivre les échanges et d’organiser éventuellement de nouvelles rencontres.

Marie-Christine Bidault

visite d’exploitation pour rencontrer des maraîchers bio
visite d’exploitation pour rencontrer des maraîchers bio
visite d’exploitation pour rencontrer des maraîchers bio
visite d’exploitation pour rencontrer des maraîchers bio

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne
Découvrez nos actions pour lutter contre la faim!
Je découvre