Indonésie

Courrier de Sheep, branche de Cinderalas, sur sa démarche à Aceh

Publié le 08.01.2005

Le 8 janvier
Andreas Subiyono dirige le premier contingent de 15 volontaires (étudiants, médecins, pharmaciens).


Chacun emporte avec lui environ 10 kg de médicaments et près de 200kg de nourriture légère. A ce jour, nous disposons d’environ 30 000 $ provenant de donations diverses. Nous pensons que la période d’urgence va durer entre trois et six mois. Ensuite, nous avons planifié et travaillons déjà à la phase de réhabilitation au nord de Sumatra, à la frontière de l’Aceh, pour s’occuper de l’afflux important de réfugiés, composés de nombreuses femmes et d’enfants orphelins.

Ce que la fondation Cindelaras réalise à travers le Sheep n’est qu’une petite fraction de son action, mais elle est stratégique. L’aide médicale est l’un de nos principaux buts. Un autre point très important est de faire passer de victimes à volontaires les étudiants de l’Aceh.

Nous anticipons sur le fait que les Acihins eux-mêmes doivent être capables de contrôler l’aide et sa juste distribution ainsi que de l’aide financière gouvernementale prévue pour l’Aceh.

Grâce à ces étudiants de l’Aceh, nous espérons mobiliser les femmes. Ces femmes seront l’espoir de la reconstruction de l’Aceh vers la paix, la justice et la richesse.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne