Agriculture, Crise alimentaire mondiale

Crise alimentaire
Produire plus et mieux : oui, mais par les agriculteurs des pays du Sud !

Publié le 16.04.2008| Mis à jour le 08.12.2021

Face à la crise actuelle, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-Terre Solidaire) rappelle que la lutte contre la faim passe avant tout par des politiques de développement rural qui prennent en compte les besoins des petits agriculteurs familiaux, les plus à même de répondre de manière durable aux besoins alimentaires des villes et des campagnes.

Depuis plus de 45 ans, le CCFD-Terre Solidaire soutient des producteurs locaux dans différents pays du monde et en particulier ceux actuellement touchés par la crise. Fort de cette expérience, le CCFD-Terre Solidaire réaffirme que c’est en aidant le secteur de l’agriculture locale à se structurer, en lui permettant de développer et de protéger ses propres filières agricoles, qu’il est possible de lutter contre la faim et de résorber l’exode rural, facteur de paupérisation dans de nombreux pays.

En lien étroit avec ses partenaires, le CCFD-Terre Solidaire a acquis une expertise sur la souveraineté alimentaire des pays les plus pauvres. Il interpelle régulièrement les décideurs économiques et politiques sur ce sujet et mène des campagnes auprès de l’opinion publique française .

Aujourd’hui, au-delà de l’aide d’urgence nécessaire et inévitable, pour répondre durablement à la crise alimentaire, il est essentiel de :
• faire du soutien à l’agriculture familiale une priorité politique en faveur des productions vivrières destinées aux marchés locaux et régionaux.
• réorienter la production agricole européenne pour répondre aux besoins des pays membres et mettre fin au dumping des produits agricoles vers les pays en développement.
• défendre la souveraineté alimentaire, en particulier le droit à la protection des marchés des pays du Sud. En résistant, notamment, à la pression qu’exerce la Commission européenne pour une ouverture des marchés des pays du Sud, dans le cadre des APE (Accords de partenariat économique) et de l’OMC.
• s’opposer à ce que la Directive européenne sur les énergies renouvelables fixe un objectif de 10% d’agrocarburants dans les transports d’ici à 2020, objectif qui participe à la flambée des prix agricoles.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne