@Nathalie Henry-Delatre

Des rencontres autrement, dans la DD51C

Publié le 07.04.2022| Mis à jour le 01.07.2022

Cette année, nous nous réjouissions de recevoir Madame Fatima MOURA, coordinatrice du travail de la FASE, dans le Mato-Grosso au Brésil, Fédération d’organismes pour l’Assistance Sociale et Educative. Un séjour d’un peu plus de 2 semaines en Champagne-Ardenne était programmé dont une sur le territoire de Châlons.
Mais malheureusement, Madame Moura n’a pu venir…

@Christian Lanciot

A Sézanne, a eu lieu dans un comité restreint une présentation sur la transition écologique et sociale mise en œuvre dans les projets de la SIDI, avec l’exemple des maraichers au Niger.
L’intervention (selon un participant) est riche car elle montre , par le biais des projets présentés, qu’il est possible de changer les manières de produire et de s’organiser, en respectant la nature.

La finance solidaire, à laquelle tout le monde peut participer et financer, joue son rôle et poursuivra à promouvoir des expériences novatrices et durables.

Estelle

Sur Châlons en Champagne, plusieurs rendez-vous étaient déjà pris. Certains ont été maintenus, des soirées animées autrement. Ainsi qu’un temps convivial à la “Cantine du 111“, tiers lieu châlonnais, où s’expérimente l’économie solidaire et le développement durable. La cantine a traversé la crise et les divers confinements. Ce fut un temps convivial et original, à renouveler. Il a permis, par exemple, des échanges entre l’équipe d’animation et des membres des « Equipes Enseignantes », ainsi qu’avec deux personnes, qui ont vécu plusieurs années en Amérique Latine, l’un au Brésil et l’autre en Bolivie.
Dans ce contexte, nous avons traversé le temps et l’espace, remettant le monde à l’échelle d’un village, confrontant les rencontres et expériences des uns et des autres. Les vidéos (interviews) de la CPT et RHK de cette année nous y ont aidés.

Courtes et concrètes, elles ont favorisé le débat :
la 1ère sur la Conférence Pastorale de la Terre au Brésil (CPT Araguaia Tocantins) avec Felipe Eduardo Lopes Oliveira, traitant de la problématique du droit d’accès à la terre et du travail esclave.

La 2nde sur le Réseau d’Horticulteurs de la région de Kayes (RHK) au Mali, avec Ibrahim Sarr, sur l’agroécologie et l’organisation de circuits de commercialisation des produits, notamment des légumes dans les villes à proximité.

Dans ces deux situations, nous avions dans le groupe, des personnes qui pouvaient nous aider à mesurer le chemin parcouru dans ces deux contextes, depuis les années 80, comme Jean-Marie, qui a bien connu la CPT (déjà existante au début des années 90) et Anne-Marie, qui a rencontré, par le biais de l’ACCIR*, les « pionniers » des organisations agricoles de cette région de Kayes. Ceux-ci, migrants en France avec un projet de retour, sont venus se former dans des fermes champenoises.

*L’ACCIR, association de professionnels de l’agriculture de Champagne-Ardenne, qui s’est donnée comme mission d’accompagner le développement agricole dans plusieurs pays d’Afrique par des agriculteurs du territoire.

Autant de liens qui nous motivent et témoignent de dynamiques pérennes. Claude

@Nathalie Henry-Delatre
une partie de l’Equipe d’Animation 51C @Nathalie Henry-Delatre

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne