Jeudi photo, Paix et vivre ensemble, Palestine-Israël

En Cisjordanie, des villages Bédouins expulsés de force #JeudiPhoto

Publié le 26.05.2022

Début mai, la justice israélienne a autorisé la destruction de huit villages palestiniens de Masafer Yatta, en Cisjordanie. Cette décision menace de nombreuses communautés de Bédouins et constitue une violation du droit international. Portons notre regard sur leur combat pour protéger leurs terres et leur mode de vie.

2 octobre 2021 – Mussa Qawasma/REUTERS

Au Sud de la Cisjordanie occupée, les communautés palestiniennes de Masafer Yatta soutenues par de nombreuses organisations de défense des droits humains, unissent leurs voix face à l’armée israélienne venue les chasser de leurs terres. Cela fait plus de vingt ans que les habitants de cette zone désertique mènent un recours judiciaire pour empêcher leur expulsion.

Remplacés par une zone d’entraînement militaire

Mais le 4 mai dernier, la Haute Cour de Justice israélienne a rejeté leur demande et a autorisé l’éviction forcée de huit villages bédouins. À présent, l’armée peut se saisir de ces terres pour en faire une zone d’entraînement. Cette décision ouvre la voie à la plus importante opération d’expulsion de communautés palestiniennes depuis l’occupation en 1967. 

Désormais, plus de 1 200 Palestiniens et Palestiniennes, qui vivent principalement de l’élevage, craignent à tout moment de perdre leurs maisons et leurs moyens de subsistance. Dans certains villages, les opérations de démolition ont déjà commencé sans ménagement.

Les bulldozers détruisent les maisons

“La semaine dernière, j’ai vu et filmé les bulldozers écraser les maisons de neuf familles. C’était vraiment dur. Et maintenant, il y a des enfants qui dorment littéralement dans des tentes et des personnes âgées qui dorment sur le sol”, témoigne Basel Al-Adra, un journaliste et militant palestinien. Il a lui même été victime de violences alors qu’il couvrait l’éviction de son village d’A-Tuwani.

Une violation des conventions de Genève

En autorisant le transfert forcé des populations palestiniennes de Masafer Yatta, la Cour de Justice israélienne viole les fondements du Droit International Humanitaire et de la Convention de Genève. De nombreux États et organisations, dont les Nations unies, ont fermement dénoncé cette décision.

Pour lutter contre la spoliation de terres et l’expulsion violente de famille palestiniennes, le CCFD-Terre Solidaire appelle l’Union Européenne à cesser toutes relations commerciales avec les colonies israéliennes illégalement établies dans les territoires palestiniens occupés.

MOI AUSSI, JE SIGNE LA PÉTITION

Pour aller plus loin :

Il faut mettre un terme à l’occupation illégale de la Palestine
Comprendre la colonisation à Jérusalem en trois minutes

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne