Crédit Photo - Stand CCFD Loudun

Crédit Photo - Stand CCFD Loudun

FESTIVAL ALIMENTERRE: 50 PERSONNES PARTENT A L’AVENTURE A LOUDUN

Publié le 17.12.2023| Mis à jour le 10.02.2024

Lundi 11 décembre, un peu plus de cinquante personnes ont assisté à la projection du documentaire: Partir à l’aventure Récits de parcours migratoires en contextes agricoles – proposée par les bénévoles du CCFD – Terre Solidaire au cinéma Le Cornay à Loudun dans le cadre du festival ALIMENTERRE.

Crédit Photo - Public CCFD Loudun

Réalisé par quatre étudiantes en agronomie, le film questionne les liens entre des parcours migratoires et nos systèmes de production agricole. Il montre les interdépendances entre les producteurs du Nord qui ont besoin de la main d’œuvre saisonnière et les jeunes du Sud qui cherchent des solutions face aux manques de perspectives de leur quotidien. Au travers des interviews croisées d’employeurs, d’employés et de familles en France, en Côte d’Ivoire, mais aussi au Maroc, à la fois pays d’émigration et d’accueil de migrants subsahariens, le film laisse apparaître les histoires singulières des protagonistes. Ces témoignages diversifiés et intenses permettent de prendre conscience des réalités des phénomènes migratoires et montrent comment l’agriculture productiviste est à la fois une opportunité de travail pour des personnes migrantes mais aussi une économie très dépendante de cette main-d’œuvre immigrée.

A l’issue de la projection, le public a pu débattre avec Anne Lascaux, qui intervient dans le film en tant que docteure en géographie, auteure d’une thèse sur l’insertion et les pratiques de migrants marocains dans l’agriculture méditerranéenne et Flora Penot, doctorante en géographie à Migrinter, le laboratoire de recherche spécialisé dans l’étude des migrations internationales. Les spectateurs se sont émus des témoignages souvent poignants des migrants racontant leurs parcours pour rejoindre l’Europe : violences, réussites, échecs, liens familiaux, difficultés liées aux papiers, conditions de vie, etc. Un chiffre a également fait réagir le public : en France, 80 % de la main-d’œuvre salariée dans l’agriculture est d’origine étrangère. Si cette part semble moins importante dans le Loudunais, des agriculteurs présents dans la salle ont pu témoigner du travail de saisonniers polonais puis bulgares dans la production locale de melon. Selon Anne Lascaux, le recours à des saisonniers étrangers répond au manque de travailleurs agricoles français mais permet surtout de profiter d’une main-d’œuvre plus corvéable.

Rédacteur Julien PROUST

Crédit Photo - Stand CCFD Loudun
L’équipe CCFD-Terre solidaire de Loudun avec les 2 intervenantes
Jean-Yves Maugis -

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne
Journée mondiale contre la faim : réagissons !
Je fais un don